twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement du système Gaïndé intégral : Un moyen de simplification et de facilitation des procédures

vendredi 10 février 2012

Dans l’objectif d’oeuvrer à la facilitation des procédures douanières, la douane sénégalaise a lancé, hier, le système Gaïndé intégral (Gestion automatisée des informations douanières et des échanges). Il s’agit d’un ensemble d’innovations qui permettront d’aller plus en avant dans la simplification et la facilitation des procédures. Selon le directeur de la facilitation du système, Ousmane Mbengue : « le Gaïndé intégral poursuit l’objectif de fédérer toutes les applications de la Douane pour réaliser une automatisation de l’ensemble de nos procédures, depuis le pré-dédouanement jusqu’à l’enlèvement des marchandises, sans oublier la gestion des régimes et des exonérations ». Couplé à la dématérialisation, le Gaïndé intégral permet ajoute-t-il, de réaliser des procédures entièrement sans papiers. « En ce qui concerne les formalités d’enlèvement, la collecte des documents qui accompagnent la déclaration de même que la dématérialisation des documents sont désormais possible ». Mieux, indique-t-il, « le transfert de ces documents est effectué par Orbus ce qui permet leur attachement à la déclaration et rend inutile le dépôt des documents physiques ». Poursuivant, il renseigne que, « la gestion du risque, technique de sélection connue des agents des douanes sera complètement intégrée au processus de dédouanement et permettra de libérer très rapidement les transactions sans risque, tout en concentrant les efforts et les ressources pour mieux lutter contre la fraude et les déperditions fiscales. Ainsi l’opérateur vertueux se verra récompenser par des délais toujours plus courts ». M. Mbengue d’ajouter, « les retards liés au courrier devraient être de mauvais souvenirs d’une époque révolue ». Prenant la parole, le directeur général de la douane, Mouhamadou Macktar Cissé a, d’emblée, rendu un hommage aux précurseurs pionniers comme aux continuateurs de l’informatique douanière. Parce que, selon lui, c’est un long processus dont les balbutiements ont démarré en 1967. Abordant l’importance du système Gaïndé intégral, il a fait savoir : « on ne peut pas concevoir la modernisation d’aucune organisation sans informatique ». Mieux précise- t-il, « nous gérons des milliers de transactions de l’économie nationale. Et, la compétitivité, aujourd’hui, c’est le gain de temps. C’est ce que Gaïndé intégral nous nous permet d’avoir. Aux agents de la douane, je leur demande d’être au diapason du système au plus grand bonheur de l’économie. Car, si les douanes trébuchent, c’est l’économie qui tombe ».

Aliou Diouf

(Source : Le Populaire->http://www.popxibaar.com/], 10 février 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)