twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement du backbone national des télécom en Mauritanie

mercredi 20 février 2019

Le coup d’envoi des travaux de construction des tronçons du backbone national des télécommunications en Mauritanie a été donné, mercredi à Nouakchott, par le président Mohamed Ould Abdel Aziz.D’un coût de 12 millions de dollars US supportés par la Banque Mondiale, ce projet sera exécuté par la société chinoise ZTE, sous la supervision du ministère mauritanien de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication.

Les travaux comprennent le génie civil, la pose des fibres optiques, la construction des centres techniques et l’acquisition et le montage des équipements de transmission et de contrôle.

Il s’agit notamment de poser quelque 1.650 kilomètres de fibres optiques sur plusieurs axes du pays dont l’un longe l’ensemble de la rive droite du fleuve Sénégal.

Dans un mot à l’ouverture de la cérémonie de lancement, le ministre mauritanien de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication, Sidi Ould Salem a souligné que l’accès à l’internet haut débit devient aujourd’hui un levier fondamental pour le développement.

Il a ajouté que le monde vit actuellement sa « quatrième révolution industrielle » qui est numérique et repose principalement sur un accès internet universel et fiable et que sans cet accès, les citoyens et les entreprises ne seront pas en mesure de prendre part pleinement à une économie de plus en plus convergente et digitale.

Cette révolution, a expliqué le ministre, se caractérise surtout par une fusion des technologies qui élimine les frontières entre les sphères physique, numérique et biologique, signalant que son pilier principal demeure le développement du haut débit.

L’internet en Mauritanie reste jusqu’à présent limité à la 3e génération (3G), même si un appel d’offres a été lancé récemment pour la fourniture de la 4G.

(Source : Journal du Sénégal, 20 février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)