twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement d’un système d’informations géographiques au Sénégal

mardi 25 juin 2013

Afin d’apporter des solutions aux difficultés d’informations géographiques, Esri, une entreprise spécialisée dans la fabrication de logiciels, a lancé un nouveau centre au Sénégal.

Soutenue par le Centre de suivi écologique (Cse) du ministère de l’Environnement et du Développement durable, la société Esri, éditrice de logiciels tenant compte de l’importance géographique, quels que soient les domaines, ouvre son tout premier centre d’informations au Sénégal.

La cérémonie d’inauguration, présidée par Pascal Hameury, le responsable de pôle Afrique Esri, a eu lieu le 20 juin 2013. Pour Romy Gal, fondateur et directeur d’Esri France, le Sénégal a été choisi pour sa stabilité politique. De plus, on y constate l’émergence d’une économie numérique et la présence d’une forte communauté d’utilisateurs.

Cette implantation au Sénégal est une grande première pour l’Afrique. Le projet émane d’une réelle volonté de donner aux autorités sénégalaises des outils de développement immédiats. « Aujourd’hui, nous devons construire notre avenir », a déclaré le parrain de l’évènement, Amadou Moctar Niang.

Car l’enjeu est de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons. Selon lui, le développement du Sénégal passe par « le partage de rêves fous et la maîtrise des Systèmes d’informations géographiques » (Sig).

Le Centre de suivi écologique sénégalais a été précurseur de cette technologie. Pascal Fourcaut, chef du service économique régional pour l’Afrique, se réjouit de la création d’Esri Sénégal, le fruit d’une longue relation entre la société Esri France et le Sénégal.

« C’est un bel exemple de la rénovation et du renforcement des relations bilatérales entre nos deux pays », a-t-il déclaré. Il constate, par ailleurs, un vieillissement de l’investissement français dans le pays et considère que c’est bien qu’Esri ouvre une filiale au Sénégal.

Les Sig seront utiles dans différents domaines, tels que la gestion de l’environnement, du développement urbain, la localisation, l’éducation, les télécommunications, la lutte contre les inondations... Au Sénégal, de nombreux projets nationaux et régionaux font appel aux informations géographiques.

Donc, Esri Sénégal devrait aider les secteurs de la distribution de l’eau, de l’assainissement et de l’électricité car, pour chacun, la cartographie a un rôle important à jouer.

Ibrahima Almamy Wade, directeur général d’Esri Sénégal, précise que les services sont déjà opérationnels et que, dès septembre, des partenariats stratégiques seront développés.

Un programme d’éducation pour l’Afrique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis sera également lancé. Ils espèrent ainsi propager leur passion et créer des géographes et des informaticiens.

Cora Portais

(Source : Le Soleil, 25 juin 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)