twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement à Abidjan de la 3ème édition du salon international de la géomatique

mercredi 16 novembre 2016

La 3ème édition du salon international de la géomatique, qui cette année est couplée aux 5èmes universités de perfectionnement des géomètres a été lancée, vendredi, à Abidjan, par la conseillère spéciale du premier ministre, par ailleurs maire de la commune de Toumodi, Tchinah Simone, marraine de l’événement.

A l’initiative du Comité national de télédétection et d’information géographique (CNTIG) et l’Ordre des géomètres experts de Côte d’Ivoire (OGECI), cette rencontre va se tenir du 16 au 18 novembre à la CRAE-UEMOA à Abidjan Plateau sur le thème « L’administration des terres et le développement durable, quelles solutions pour les pays en quête d’émergence ».

La marraine de l’évènement, Tchinah Simone a mis en relief la nécessité pour la Côte d’Ivoire de mieux adresser la question foncière, gage de stabilité, eu égard à l’avancée peu notable de l’application de la loi en vigueur depuis 1998. « La mise à disposition de nos terres et leur bonne gestion, de notre patrimoine forestier, de nos sous sols (…) sont essentiels. Il faut lutter contre la spéculation forestière car la répartition équitable des terres participe à l’équilibre social », a-t-elle indiqué.

Le directeur général du CNTIG, Dr Edouard Fonh-Gbéi a expliqué que sa structure, à travers ce salon, envisage de trouver des solutions pérennes à la question foncière. « Il nous faut trouver des solutions pratiques aux problèmes que nous connaissons aujourd’hui, doter nos professionnels des textes existants afin qu’ils puissent l’appliquer en bonne et due forme pour éviter les conflits », a-t-il indiqué.

Pour le président de l’ordre des géomètres experts de Côte d’Ivoire, Kokoh Adjoumany Emile, il est impérieux de faire usage des nouvelles technologies pour résoudre les conflits avérés ou latents. « Les géomètres experts envisage de faire appliquer les nouvelles technologies qui permettront de délimiter et de matérialiser les limites des terres. Quand la terre est délimitée et les limites matérialisées, les conflits sont moindres », a-t-il fait savoir.

Quelque 1000 participants sont attendus à cette rencontre qui sera ponctuée de conférences, de formation, d’exposition (…).

(Source : Abidjan.net, 16 novembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)