twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancée à Madagascar, la quatrième édition du programme Africa Code Week vise 600 000 jeunes

samedi 9 juin 2018

La quatrième édition du programme panafricain d’alphabétisation numérique, Africa Code Week (ACW), a été lancée le vendredi 8 juin, à Madagascar, lors des toutes premières formations de formateurs (TTT). Objectif ? Toucher 600 000 jeunes en 2018. Cette année, un accent particulier sera mis sur le renforcement des capacités pédagogiques et la participation des filles dans le cadre de l’initiative #eskills4girls.

Plus de 200 enseignants ont pu se former au logiciel pédagogique Scratch qui leur permettra d’enseigner la programmation et les compétences numériques à leurs élèves.

« Nous tenons à saluer SAP, l’UNESCO et leur partenaires pour l’initiative Africa Code Week, dont l’objectif répond parfaitement aux attentes du Ministère en termes de renforcement des capacités des enseignants et de tous les acteurs œuvrant au développement des TICE », a tenu à souligner Lalaharontsoa Rakotojaona, directeur général de l’Enseignement Secondaire et de la Formation de Masse au Ministère de l’Education Nationale, lors de la conférence de presse qui s’est tenue à l’EPP Antanimbarinandriana le 6 juin.

Avec 26 millions d’habitants, dont plus de la moitié sont des jeunes, Madagascar pourra capitaliser sur le programme Africa Code Week pour initier la population au numérique, en droite ligne avec les nombreuses mesures visant à éradiquer la pauvreté, comme l’expansion des infrastructures et de l’accès aux TICE, ou encore la mise en place de centres TICE dans les écoles.

Apporter et accompagner le changement dont la jeunesse africaine a besoin, « c’est la mission de SAP, pour qui l’inclusion par le numérique est synonyme de perspectives pour les jeunes », a fait observer Cathy Smith, directrice générale de SAP Africa.

Africa Code Week a été lancé par SAP CSR EMEA en 2015, et compte à ce jour de nombreux partenaires stratégiques comme l’UNESCO à travers son initiative YouthMobile, Google, le Cape Town Science Centre, le Ministère fédéral allemand de la coopération et du développement économique (BMZ), une quinzaine de gouvernements africains, plus de 150 partenaires réseau et une centaine d’ambassadeurs sur 35 pays. A ce jour, 1.8 million de jeunes ont bénéficié de ce programme pour faire leurs premiers pas dans le numérique.

(Source : CIO Mag, 9 juin 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)