twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lagos entre dans le top 100 des villes du monde ayant les meilleurs écosystèmes pour les start-up

vendredi 24 juin 2022

Avec l’accélération de la transformation numérique, de plus en plus de start-up voient le jour en Afrique. L’un des facteurs principaux de la réussite de ces sociétés est l’écosystème dans lequel elles se développent.

La ville de Lagos dispose du meilleur écosystème pour les start-up en Afrique. C’est ce qu’a révélé l’édition 2022 du «  Global Startup Ecosystem Index  » de StartupBlink, qui classe les écosystèmes de start-up de 1 000 villes et de 100 pays à travers le monde. Dans cet index, Lagos se classe à la 81e position, soit un bond de 41 places par rapport à 2021. Ce qui en fait la première ville africaine à entrer dans le top 100 mondial.

Selon le rapport, Lagos doit son succès à son immense potentiel et à son dynamisme, avec des sociétés comme Jumia, Flutterwave, CredPal. La ville est classée 24e au niveau mondial dans le secteur de la Foodtech et 43e dans le commerce électronique et de la vente au détail. Le succès de Lagos propulse le Nigeria au 61e rang mondial. Ce qui en fait le pays le mieux classé en Afrique de l’Ouest, le deuxième en Afrique et le quatrième de la région Moyen-Orient et Afrique.

Cette progression de Lagos intervient alors que plusieurs autres villes nigérianes dotées d’écosystèmes à fort potentiel perdent leur dynamisme. Abuja a perdu 7 places pour se retrouver au 473e rang tandis qu’Ibadan en a perdu 308 pour se retrouver au 661e rang. En outre, certaines villes ont quitté le classement, faisant passer de 7 à 3 le nombre total de villes nigérianes dans le top 1000. Toutefois, il faut rappeler que les start-up nigérianes sont confrontées à certains défis majeurs tels que la pénurie d’options de financement et l’insuffisance de l’infrastructure Internet à haut débit.

StartupBlink recommande aux autorités nigérianes de «  renforcer les autres écosystèmes, étant donné la taille du pays, et de pousser un écosystème de plus vers le top 200  ». «  Le secteur public est en train de prendre conscience de l’énorme potentiel des start-up pour transformer l’économie nigériane, et alors que le Nigeria Startup Bill est en cours de discussion, on espère que le pays disposera enfin d’un cadre juridique clair pour développer ses écosystèmes  », peut-on lire dans le rapport.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 24 juin 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)