twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La technologie au service de la culture africaine

lundi 19 septembre 2005

Participer à la réduction de la fracture numérique, résorber le déficit d’informations culturelles en provenance d’Afrique, servir de vitrine à la culture africaine et accompagner les artistes africains dans leur croisade contre la piraterie, voilà quelques objectifs déclinés par le groupe Challenge Pro qui a procédé le samedi 17 septembre à l’hôtel Novotel à la présentation de son projet multimédia Carapid.com. C’était en présence du ministre du Nepad et de la bonne gouvernance Abdoul Aziz Sow, du conseiller financier du président de la république Habib Mbaye et de quelques-uns des artistes qui ont participé dans la compilation Allo Sénégal.

Conscient des enjeux que représente l’information mais surtout du déséquilibre informationnel entre les pays du nord et ceux du sud, un groupe de jeunes avec à leur tête Amish Ngom, animateur à Sud Fm, a décidé à travers la structure Challenge Pro, de créer le projet Carapid.com. Un projet multimédia qui se veut selon ses concepteurs « une plate-forme interactive défendant une image positive de l’Afrique ». A en croire Amish, ce portail servira à accompagner les artistes en leur faisant bénéficier de l’outil informatique pour rendre visibles leurs productions et la culture africaine d’une manière générale. Cette meilleure visibilité ajoute-t-il, permettrait « de faciliter la protection des Å"uvres des artistes africains et de lutter efficacement contre la piraterie ».

Ils comptent s’y prendre par la création d’un répertoire africain des arts et de la culture, d’un référencement de tous les métiers de la culture afin de favoriser « la naissance d’un environnement capable de régler le statut des artistes », d’un site d’information au Bureau sénégalais du droit d’auteur (Bsda) pour informer les artistes et bientôt d’un site d’informations sur la propriété artistique et la propriété intellectuelle. Avec comme credo « la force de l’action », Challenge Pro ne consacrera pas ses actions exclusivement aux artistes, les animateurs pourront aussi bénéficier des opportunités offertes à travers un forum d’opportunité d’affaires. En outre, le portail Carapid.com fournira à ses utilisateurs des informations sur la mode sénégalaise, le sport, les programmes des radios, et abritera des galeries d’arts virtuelles et les sites de la presse sénégalaise et africaine.

Pour sa part, Abdoul Aziz Sow ministre du Nepad et de la bonne gouvernance, s’est dit convaincu de la pertinence du projet Carapid qui au-delà du Sénégal dont il véhicule l’image, est « un portail pour toute l’Afrique ». A l’en croire, ce projet s’inscrirait dans le sillon creusé par le gouvernement sénégalais de « mettre les nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic) à la disposition de tous les Sénégalais ». Aussi a-t-il assuré les concepteurs du projet du soutien du gouvernement sénégalais en tant que « facilitateur » par un accompagnement « avec un savoir-faire et des connexions avec les ressources humaines disponibles ».

Les artistes, par la voix de Thione Seck, se sont réjouis de cette initiative qui arriverait à son heure au moment où « nous sommes étouffés par la piraterie ». Profitant de cette tribune et de la présence du ministre, le leader du Raam Daan a exigé la convocation des états généraux de la musique pour trouver une solution définitive à cette plaie qui ronge la musique sénégalaise. Dans le même sillage que Thione, le chanteur Nicolas Menheim s’est dit être en phase avec les initiateurs de Carapid qui leur permettra « d’être mieux connus, d’avoir des connexions avec les artistes des autres pays, d’être au diapason de ce qui se fait ailleurs sur le plan musical et surtout veiller à la protection de nos droits ».

Mamby Diouf

(Source : Sud Quotidien, 19 septembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)