twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La startup sénégalaise Yewou se rêve en leader du crowdfunding en Afrique

mercredi 28 octobre 2015

Ayant à cœur de résoudre l’épineux problème de financement auquel font face les jeunes entrepreneurs africains, Massata Niang et son équipe ont commencé l’aventure de Yewou en 2012. Cette plateforme de financement participatif qui a à son actif le Prix de la Jeune Entreprise Africaine suscite déjà beaucoup d’intérêt avant même son lancement officiel prévu pour le dernier trimestre de cette année au Rwanda. Son promoteur voudrait utiliser les possibilités qu’offre le numérique aujourd’hui et son expérience dans le domaine de la stratégie et du digital pour faciliter l’accès au financement en Afrique. « …nous voulons mettre la lumière sur ces jeunes entrepreneurs qui font bouger le continent. Ils ne demandent qu’une chose, qu’on leur donne les moyens de leurs ambitions. », l’a affirmé le jeune entrepreneur sénégalais. Le portail web de Yewou(en construction) donne la possibilité à tout porteur de projet en quête de financement de s’inscrire sur la plateforme et de démarrer une campagne après en avoir défini les modalités de participation et l’échéance.

Bien que cette forme de financement ne soit pas encore très développée en Afrique, elle permettrait à cette jeunesse porteuse d’idées qui se montre de plus en plus dynamique d’apporter un souffle nouveau à l’économie du continent à travers l’entreprenariat. En effet, l’Afrique qui se positionne aujourd’hui comme le plus grand « réservoir » de croissance au monde avec une population en majorité jeune a plus que jamais besoin d’entrepreneurs pour créer de la richesse. Pourtant, ces entrepreneurs se heurtent généralement à la réticence des banques locales très sollicitées, celles-ci évoquant le plus souvent la non-viabilité des projets et le manque de garanties suffisantes. D’autres alternatives au financement bancaire existent déjà dans certains pays africains et permettent aux entrepreneurs locaux de lever des fonds, mais Yewou compte sur une vision globale pour se positionner. Par son slogan « Africa is moving : Be Part of The Next Billion Markets », la jeune entreprise entend lancer un appel aux investisseurs du monde entier à la rejoindre et à investir dans le projet afin de donner les moyens à la jeunesse africaine d’écrire une nouvelle page de l’histoire du continent.

Le financement participatif avec prise de participation ou « equity based crowdfunding » pourrait être la forme de « crowdfunding » la plus adaptée au marché africain, puisqu’elle permettrait aux Etablissements bancaires avec leur capacité financière importante de devenir les principaux pourvoyeurs de fonds de ces initiatives, comme on l’a vu ailleurs.

Mouhammadou Mbaye

(Source : Afrikatech, 28 octobre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)