twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La société chinoise Huawei, partenaire privilégié du Sénégal

samedi 2 février 2008

Sur les coups de 13 heures, la vingtaine d’employés chinois et sénégalais demeurent collés à leurs ordinateurs aux bureaux de la Société des techniques de télécommunication "Huawei", située rue Aimé-Césair de Dakar.

Cette entreprise chinoise de propriété privée, installée au Sénégal fin 2005, est d’ores et déjà devenue un partenaire privilégié de ce pays d’Afrique de l’Ouest, selon son directeur général, Pan Guoqiang, âgé de 33 ans, qui trône sur son fauteuil de cuir couleur jais. "Depuis un an, nous sommes membres à part entière du Conseil présidentiel de l’Investissement et nous avons voix au chapitre sur toutes les questions d’importance majeure devant le président Wade", a dit le jeune patron, non sans fierté.

"Si nous avons gagné, en si peu de temps, une part importante du marché de télécommunication du Sénégal, c’est grâce à nos techniques et nos équipements ultramodernes ainsi qu’à nos méthodes de travail. Mais aussi nous devons une fière chandelle au soutien de l’Etat chinois", a indiqué M. Pan, précisant que son entreprise a remporté l’adjudication pour la mise place d’un réseau national de l’intranet gouvernemental, à la faveur d’un prêt préférentiel de 390 millions de yuans, soit 51 millions de dollars ou 24,7 milliards de FCFA, accordé au gouvernement sénégalais par la banque d’import-export de Chine pour la réalisation de ce nouvel outil informatique.

Il s’agit du plus grand projet financé par la Chine depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre Beijing et Dakar en octobre 2005. C’est aussi un projet de nouvelles et hautes technologies qui permettra de moderniser l’administration publique au Sénégal, selon l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Lu Shaye, qui a signé récemment le document à cet effet avec le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop.

Ce dernier a précisé que l’exécution du projet en question se traduira par la mise en place d’un réseau haut débit destiné à réaliser l’extension de l’intranet gouvernemental à l’intranet administratif en direction de tous les services en vue d’atteindre toutes les régions du pays. "Le projet participe de la stratégie globale de modernisation des services de l’Etat basée sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication et demeure un outil privilégié pour la mise en oeuvre de la politique de bonne gouvernance et de pilotage de la performance économique", a-t-il souligné devant les représentants des parties chinoise et sénégalaise.

En effet, on rappelle que le 22 juin 2006, le président Abdoulaye Wade, alors en visite officielle en Chine, a assisté avec son homologue chinois Hu Jintao au grand Palais du peuple de Beijing, à la signature de l’accord relatif à la réalisation d’un intranet du gouvernement sénégalais. Quatre jours plus tard, le président Wade s’est rendu au siège de la Société des techniques de télécommunication Huawei, à Shenzhen, non loin de Hong Kong, rehaussant ainsi le prestige de cette entreprise chinoise privée qui se trouve dans le peloton de tête du secteur des télécommunications.

Actuellement, cette société a réalisé des affaires d’échelle sur le marché sénégalais en matière d’équipements de téléphonie fixe et mobile et de matériel numérique. Tout dernièrement, la même société chinoise a conclu avec la société sénégalaise Sonatel un accord ayant trait à la mise en oeuvre d’un réseau 3G au service du sommet de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) prévu en mars 2008 à Dakar.

"Aujourd’hui, notre société est passée pour le plus grand fournisseur d’équipements au marché sénégalais de l’informatique, en dépassant les sociétés allemande Simens et française Alcatel", a affirmé Pan Guoqiang à l’agence de presse Xinhua.

(Source : Agence de presse Xinhua, 2 février 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)