twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La révolution du très haut débit pour les populations d’Afrique

dimanche 11 janvier 2015

J’ai aujourd’hui le plaisir de présenter ma vision concernant l’Afrique.

Tout d’abord, posons-nous une question : Pourquoi l’Afrique ? Parce qu’elle est au cœur de l’avenir. Il s’agit d’une région importante, en pleine croissance et pour nous, c’est évidemment un marché cible. Globalement, l’Afrique représente l’un de nos marchés les plus prometteurs – l’accès très haut débit et les réseaux IP sont importants pour le développement du continent.

Le marché africain a besoin de ces technologies pour les années à venir, et les fournisseurs de services et les opérateurs africains nous les demandent déjà. Notre Plan Shift, notre plan stratégique mondial, est précisément axé sur les technologies qui permettent de répondre aux problèmes de connectivité du continent africain.

L’Afrique a différents besoins de connectivité, déterminants pour son développement économique et social. Son développement futur requiert par exemple une disponibilité accrue des services très haut débit. Le passage au numérique est un important catalyseur de changement, de développement et d’innovation. L’infrastructure du continent aura besoin de davantage de capacité pour offrir une connectivité très haut débit de haute qualité et fournir des services à valeur ajoutée aux utilisateurs finaux, tant dans les villes que dans les régions rurales.

Grâce aux investissements réalisés ces dernières années mais aussi grâce aux technologies sous-marines d’Alcatel-Lucent, l’Afrique est désormais reliée au reste du monde via des milliers de kilomètres de systèmes de réseaux sous-marins, dont la plupart ont été déployés par Alcatel-Lucent. Bon nombre de pays africains sont connectés aux dorsales terrestres et aux plateformes centrales de la région, mais la connectivité reste insuffisante dans les zones rurales. L’objectif de développement et la stratégie d’Alcatel-Lucent en Afrique resteront l’accélération du déploiement de réseaux d’accès très haut débit à travers le continent, en connectant les utilisateurs au moyen de technologies telles que le LTE, DSL, GPON, les small cells et le WiFi.

Dans le monde actuel, l’innovation ignore les frontières et les pays d’Afrique ne peuvent rester enclavés. La mondialisation de l’économie et la croissance du monde numérique ont amélioré les communications à travers le monde. En Afrique et partout ailleurs, Alcatel-Lucent coopère avec les gouvernements, les autorités réglementaires et les opérateurs, mais également avec les investisseurs pour promouvoir les investissements dans le secteur des télécommunications, notamment en faveur du développement de l’Internet et des technologies très haut débit.

Ces collaborations nous permettent d’identifier différents modèles d’exécution des programmes nationaux, en mettant en œuvre des projets publics-privés et en mettant à leur service notre leadership, ainsi que notre expérience et nos bonnes pratiques, acquises dans le monde entier. Nous pensons que le succès de la mise en œuvre et de l’exécution de la stratégie haut débit d’un gouvernement dépend en grande partie de la mobilisation d’un solide écosystème d’acteurs publics et privés. « Le haut débit pour tous » est un joli slogan marketing, mais « À chaque succès son réseau » est la réalité. Je suis convaincu que l’accès universel pour tous abolira les obstacles qui freinent l’amélioration de l’expérience haut débit mobile de l’utilisateur ; c’est l’unique moyen économique de répondre à la demande croissante en haut débit mobile. Le secteur et les fournisseurs de services changent. Ils ont besoin d’un fournisseur de technologies traditionnel mais aussi d’un partenaire innovant, qui les accompagnera dans la course pour façonner l’avenir : pour passer d’une innovation de pointe à des capacités opérationnelles prouvées et d’excellence, et répondre aux exigences des réseaux.

L’Afrique est une région très spéciale pour moi. C’est un continent riche d’une longue histoire, riche par sa diversité de cultures et d’environnements, avec d’importants développements dans de nombreux pays, même s’ils ne se font pas toujours au même rythme, beaucoup de créativité et d’innovation. C’est un continent qui présente encore de nombreux défis et problèmes locaux, mais qui dispose d’un atout exceptionnel, plein d’énergie : sa population. Le succès et la prospérité du continent reposent sur ses habitants.

Au cours de l’année passée, Alcatel-Lucent a enregistré une croissance considérable des technologies FTTX, VDSL, IP et DWDM, ainsi que plusieurs déploiements de réseaux LTE pour des opérateurs haut débit fixe et mobile bien établis. La popularité du LTE ne cesse de croître en Afrique, car cette technologie offre une excellente alternative à l’accès haut débit fixe qui n’est pas très présent dans cette région, dans l’ensemble, à quelques exceptions près. Les fournisseurs de services africains souhaitent puiser dans les technologies de dernière génération, telles que la 4G LTE, pour bénéficier des avantages des réseaux très haut débit d’aujourd’hui. En Côte d’Ivoire, au Ghana, en Somalie, en Tanzanie, en Ouganda et au Nigéria, ils ont choisi Alcatel-Lucent comme partenaire pour déployer leurs réseaux LTE, et certains d’entre eux nous ont également souhaité nous confier la gestion de l’intégralité de leurs réseaux, dans le cadre de contrats de services gérés.

Les services gérés représentent une part importante de notre activité en Afrique. De plus en plus de clients nous demandent non seulement de construire leurs réseaux, mais également d’en assurer pour eux l’exploitation, comme au Nigéria, au Ghana et en Afrique du Sud. Notre solution de services gérés conjugue l’avantage de notre présence locale avec les bonnes pratiques et les outils de référence utilisés dans le monde entier. Elle s’appuie sur nos centres d’exploitation réseau et sur l’expérience de nos équipes sur le terrain.

Les fournisseurs de services d’Afrique sont aussi très demandeurs de services professionnels. Alcatel-Lucent ne se contente pas de vendre et d’installer des réseaux pour ses clients. Il arrive très souvent que nous travaillions ensemble de façon très étroite pour élaborer des études de cas commerciaux, au travers de notre équipe de conseil Bell Labs, qui dispose d’un savoir-faire technique et commercial unique.

L’Afrique représente pour nous un énorme marché ces prochaines années et au-delà. Des réseaux de transport et des réseaux d’accès très haut débit sont en cours de déploiement. Pour les deux ans à venir, nous prévoyons encore plus de projets LTE/4G, ainsi que des projets en IMS et en transformation de cœur de réseau IP.

L’histoire d’Alcatel-Lucent en Afrique est aussi une histoire d’hommes. À travers tout le continent, nos équipes disposent d’une excellente connaissance locale et sont spécialisées dans une large palette de technologies, qu’il s’agisse de communications fixes ou mobiles, d’accès très haut débit mobile, d’optique, de technologies IP ou de services, pour le déploiement ou les services gérés et professionnels. Nos experts sur le terrain coopèrent avec l’écosystème africain pour introduire de nouvelles technologies et solutions qui contribueront à la création et au développement de valeur sociale et économique.

Les réseaux constituent les fondations de notre monde ultra-connecté. Ils peuvent cependant devenir bien davantage. Forts de notre expertise en réseau IP, en accès très haut débit et en technologies cloud, nous voulons travailler avec les opérateurs d’Afrique, les aider et être leur partenaire pour inventer et fournir les réseaux de confiance de demain, c’est-à-dire à réaliser leur potentiel et libérer leur valeur.

Ainsi, nous pouvons créer des réseaux évolutifs qui s’adaptent aux besoins de nos clients, gagner la confiance de ces derniers en leur fournissant des réseaux et des services qui anticipent leurs demandes, abolir les contraintes, et créer de nouvelles solutions professionnelles, tout en développant durablement leur valeur. Nous innovons également pour nos clients, et inventons l’avenir au travers d’une collaboration ouverte, qui repousse les limites de la communication et façonne le monde numérique. Alcatel-Lucent est un acteur de premier plan en Afrique : ces dernières années, nous enregistrons une croissance forte dans cette région, qui représente pour nous un marché important. Aujourd’hui, l’heure est venue de mettre la révolution du haut débit au service de la population. La demande en très haut débit fixe et mobile est très forte.

Voilà où nous en sommes, ravis d’être engagés dans ce grand projet et d’y participer. En travaillant aux côtés des acteurs locaux, régionaux et internationaux, nous contribuerons littéralement à « connecter » le peuple d’Afrique. Michel Combes, directeur général, Alcatel-Lucent

(Source : Alcatel-Lucent, 11 janvier 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)