twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

"La qualité des ressources humaines dans le domaine des télécommunications pose problème", selon le président de l’Optic

vendredi 14 septembre 2007

Les ressources humaines posent problème dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), selon le président de l’Organisation des professionnels des Tic (Optic), Antoine Ngom, relevant qu’il y a une "une qualité insuffisante" par rapport aux besoins de leurs entreprises.

"Malgré la floraison d’écoles dans la filière informatique, la qualité des ressources humaines laisse à désirer du fait de l’inadéquation des contenus des enseignements avec les besoins des entreprises", a-t-il affirmé.

Au cours d’une rencontre avec la presse tenue vendredi au siège du Conseil national du patronat (CNP) à Dakar, Antoine Ngom estime ainsi que très peu d’écoles délivrent des enseignements de qualité.

Cependant, il a reconnu la part de responsabilité de son organisation qui devrait se rapprocher de ces écoles de formation pour influer sur les contenus pédagogiques et obtenir une "adéquation entre l’offre et la demande".

L’Etat, mis à l’index aussi par le président de Optic, est appelé à "plus de contrôle, d’exigence et d’implication au niveau des structures de formation mises en place".

En effet, l’organisation patronale considère que les ressources humaines constituent "la première richesse d’une entreprise de technologies de l’information".

Ainsi, compte-t-elle initier cette année un partenariat avec les écoles de formation afin de permettre une meilleure conformité entre les besoins des entreprises et les profils à la sortie de leur cycle d’enseignement.

Au cours de la rencontre avec la presse, l’attribution de la nouvelle licence globale de téléphonie, les enjeux et perspectives du secteur des télécommunications, le "besoin" de soutien des pouvoirs publics, le "probable" désengagement de l’Etat du capital de la Sonatel, ont été abordés par le président de Optic.

(Source : APS, 14 septembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)