twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La neutralité du net au centre du 14ème séminaire du FRATEL

mercredi 10 mai 2017

Les 8 et 9 mai dernier à Abidjan, a eu lieu le 14ème séminaire du FRATEL (Réseau Francophone de la Régulation des Télécommunications). Le thème était « quelle régulation pour la promotion d’un internet ouvert ? ».

Çà été l’occasion pour nombres de participants de revenir sur la notion fondamentale de la neutralité du net. En effet, Internet a été créé avec le principe que les opérateurs télécoms devaient être de simples véhicules transporteraient les informations sans chercher à les contrôler, ni à les adapter en fonction du pouvoir d’achat de leurs abonnés.

Cependant force est de constater que les offres de nombreux opérateurs sont adaptés au débit et à des forfaits de données. Il y a une sorte de nivellement par le haut de la bande passante. Les opérateurs expliquent qu’ils rationalisent cette ressource critique afin de garantir un meilleur service à tous.

Alors que dans le fond ce sont ceux qui s’offrent les services classiques qui ne peuvent pas avoir accès à certains débit élevés et à certains contenus multimédia gourmands en bande passante quand les autres qui paient un peu plus ont des accès qui leur offrent plus de fluidité.

Par ailleurs les opérateurs par motif économique concentre leurs capacités dans les zones urbaines privant les zones rurales de communiquer via internet avec le reste du monde. Privant de nombreuses personnes dans les zones reculées de participer à l’innovation car leurs accès sont « bridés » comme on le dit dans le jargon informatique ou bloqués tout simplement.

La prochaine réunion annuelle du FRATEL sera les 23 et 24 novembre 2017 à Bruxelles autour des impacts du nouvel écosystème numérique sur le marché des communications électroniques et sur les autres secteurs d’activité.

(Source : ICT4Africa, 10 mai 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)