twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La fintech nigériane Chaka lève 1,5 million $ et cible le marché ouest-africain

jeudi 22 juillet 2021

Un mois après l’obtention d’une licence du régulateur du marché financier pour l’activité de vente et d’achat d’actions en ligne, la première fintech nigériane autorisée à négocier des actions en ligne Chaka mobilise un financement de pré-amorçage et annonce des projets d’expansion dans la sous-région.

Chaka, une société technologique nigériane qui facilite les opérations de trading en ligne et de gestion de patrimoine, a annoncé la clôture d’un cycle de financement de pré-amorçage de 1,5 million $ dirigé par la firme de capital-risque Breyer Capital.

La fintech qui exécute pour le compte d’entreprises et de particuliers, des opérations d’investissement en ligne a l’intention d’accélérer son expansion sur de nouveaux marchés en Afrique de l’Ouest. La firme recrutera également du personnel et intègrera des fonctionnalités plus avancées sur ses solutions d’investissement et de gestion de patrimoine.

L’opération a été commentée par Jim Breyer, directeur général de Breyer Capital. « Nous nous alignons sur une entreprise qui uniformise les règles de jeu en matière d’investissement pour les Nigérians et les Africains. Nous sommes convaincus de la valeur que Chaka apporte à travers ses outils numériques, et sommes impatients de soutenir son équipe ».

L’engagement de Breyer Capital et d’un ensemble d’investisseurs ayant participé à l’opération survient près d’un mois après l’obtention par la fintech d’une licence pour la négociation d’actions en ligne au Nigeria. Chaka devenait ainsi la première entreprise technologique autorisée par le régulateur du marché financier nigérian à exploiter une plateforme d’achat et de vente d’actions dans le pays.

De l’avis de Tosin Osibodu (photo, à droite), cofondateur et directeur général de Chaka, les investissements numériques représentent une opportunité de stimuler la transformation économique en Afrique. La fintech a l’intention d’y contribuer à travers ses activités.

Chamberline Moko

(Source : Agence Ecofin, 22 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)