twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La TNT ou la mascarade d’un rendez-vous manqué

vendredi 19 juin 2015

Il était convenu pour les pays africains d’être au rendez-vous de juin 2015 pour réaliser le basculement de la télévision analogique vers la télé numérique. En lieu et place, on a servi aux Sénégalais un méga tapage médiatique pour nous faire avaler la pilule que le Sénégal est au rendez-vous alors qu’il n’en est rien. Nous avons eu droit à la plus grosse arnaque médiatique pour masquer un retard abyssal et les vraies intentions de certains qui avaient voulu, et ils y ont réussi, à faire de la transition vers la TNT une grosse opération pour siphonner les deniers de la république avec des coûts qui sont passés du simple au triple entre les prévisions du CNN et les coûts annoncés par le CONTAN. Les documents sont là bien disponibles. C’est à croire qu’il n’y a plus de journalistes dans ce pays et je ne puis comprendre qu’une omerta aussi profonde rende aphone un secteur aussi bruyant que la presse, principale bénéficiaire de cet outil.

Ce qui aurait dû être fait le 17 juin 2015, c’est la récupération et le réaménagement des fréquences, la mise en place effective de toute la technologie de transport, le multiplexage et de la diffusion. Et enfin la mise à la disposition des sénégalais qui ne disposent pas de téléviseurs numériques, de décodeurs.

Il est loisible, aujourd’hui, de constater que sur tout le territoire sénégalais rien de tout cela n’a été fait. L’infrastructure est à des années lumières d’être disponible et d’être installées sur tout le territoire. Le CONTAN, lui-même, reconnaît n’avoir pas encore statué sur le futur opérateur chargé de la compression et de la diffusion du signal numérique. On nous dit que les décodeurs sont en train d’être testés par le groupe Excaf. Quid alors des services à haute valeur ajoutée que pourrait générer la transition. En conclusion la transition, si on s’en tient aux conclusions du Comité National pour la Transition vers le Numérique CNN à la date du 17 juin 2015 est un échec lamentable.

Le CONTAN s’essaie à l’intoxication et à la manipulation des citoyens en prétextant que cela pourrait prendre des années avant que la transition ne soit complète. De plus il cherche à nous endormir avec l’argument saugrenu que jamais il n’a été question de tout faire le 17 juin 2015. Ce qui est totalement faux et en France contrairement à ce qu’ils ont prétendu, il y a eu une transition intégrale et un vrai basculement parce que l’infrastructure était prête à date échue et le réaménagement du spectre fait.

Pour plus d’informations, je les renvoie au document du CNN sur la transition et aux recommandations de l’Union Internationale des Télécommunications (IUT) et celles de l’UAT à travers toutes les rencontres interministérielles. Il a toujours été question d’une vraie transition vers le numérique. On a même le loisir de rappeler la grande euphorie du directeur exécutif du CONTAN sur les fréquences dites en or et leur réaffectation avec tout le tôlée que cela avait suscité de la part des opérateurs et des patrons de presse.

Les raisons sont à chercher dans la manie de grands délinquants camouflés en donneurs de leçons de vouloir toujours faire de la récupération de toutes les initiatives où d’importantes sommes d’argent sont en jeu. Ces gourous de la délinquance à col blanc, avec des complicités trop hauts placés, se nourrissant de l’appétit féroce de nos hommes politiques pour l’argent facile, nous ont tissé cet écran de fumée dont l’unique objectif est de masquer la grosse arnaque sur le dos du contribuable que le passage vers la TNT a été.

Il faut pour se convaincre de la tromperie s’amuser à constater le fossé qui existe entre les sommes annoncées pour la transition par le CNN et les montants que le CONTAN dit devoir dépenser pour assurer une transition triplement ratée par la date, son coût exorbitant et ses magouilles sous-jacentes.

Moustapha Ndiaye, Ingénieur télécom
taphatelecom@gmail.com

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 623 820 abonnés Internet

  • 8 323 913 abonnés 2G+3G (96,5%)
  • 182 023 clés Internet (2,1%)
  • 99 457 abonnés ADSL (1,2%)
  • 18 427 abonnés bas débit (0,2%)

- 625 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,27%

(ARTP, 30 septembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290.096 abonnés
- 1 166 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 967 659 abonnés
- Taux de pénétration : 107,89%

(ARTP, 30 septembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)