twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Sonatel mise sur une compétitivité à haut débit

samedi 12 décembre 2015

L’environnement concurrentiel dans lequel elle évolue a poussé la Sonatel à souscrire à des projets de transformation, notamment dans la qualité du réseau.

La direction de la Communication institutionnelle et des Relations extérieures de la Sonatel a partagé, hier, avec la presse, des sujets d’actualité de l’entreprise. Occasion de présenter le projet d’optimisation du réseau dénommé Ano. Il comporte deux volets dont le principal est le centre commun avec la mutualisation des équipes d’exploitation du réseau. Ainsi, le Gnoc sera créé au Sénégal par le Groupe Sonatel (Sénégal, Mali, Guinée, Guinée Bissau) et cinq autres pays du Groupe Orange en Afrique : République centrafricaine (Rca), Cameroun, Niger, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo (Rdc).

La mise en place du Gnoc à Dakar est prévue le 1er février 2016 sur trois à cinq ans. Au terme du processus de mise en compétition des fournisseurs de services, la société Huawei a été désignée comme adjudicataire avec la création d’un Gnoc sur deux sites : Abidjan et Dakar, avec le siège à Dakar. Lors de son intervention, le directeur du Projet Transformation, Ndiogou Dieng, a tenu à préciser que « l’externalisation de l’exploitation du réseau d’accès n’est pas encore d’actualité chez Sonatel ». Selon un document remis à la presse, « le projet de transformation à l’ordre du jour est donc celui de la mutualisation de l’activité d’exploitation de l’ensemble du cœur des réseaux et des plateformes de services ». Sur ce point, la directrice d’exploitation du réseau, Fatou Sène Diagne, est d’avis que « l’intérêt du projet réside dans la mutualisation des réseaux, plateformes d’exploitation, entre 9 pays africains ».

Pour ce projet, « le nombre de personnes concernées à la Sonatel est de 34 sur la base du volontariat », a assuré le directeur des Ressources humaines, Mamadou Lamine Thiam. Pour sa part, le directeur de la Communication, Abdou Karim Mbengue, a estimé que c’est « un projet de changement, de transformation et que c’est normal que cela suscite des inquiétudes ». Il a soutenu qu’ « une démarche inclusive, le dialogue, seront privilégiés pour expliquer et rassurer les travailleurs avec la mise en place d’un comité paritaire ». A.K. Mbengue est convaincu que « ce projet est bon pour la Sonatel et pour le Sénégal en termes de création de nouveaux emplois directs et indirects. Sur la même ligne, F.S. Diagne trouve que « c’est une opportunité de carrière, de développement de compétence participant à l’amélioration de la qualité du service pour le client ».

E. M. Faye

(Source : Le Soleil, 12 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)