twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Sonatel accusée de faire dans la propagande électorale

vendredi 24 février 2012

Le porte-parole de la présidence de la République Serigne Mbacké Ndiaye a accusé vendredi la Sonatel de verser dans "la propagande électorale" par le biais de son réseau mobile, avec lequel la société de téléphonie envoie des messages invitant les Sénégalais à "montrer leur mécontentement dans les urnes".

’’Un Sénégalais, quel qu’il soit, a le droit de dire à un autre Sénégalais de voter pour tel candidat, ce n’est pas un problème. Mais si la SONATEL, en tant que société, est complice de tels faits, ce n’est pas acceptable", a dit Serigne Mbacké Ndiaye, vendredi lors d’un point de presse tenu au Palais de la République.

Pour le porte-parole de la présidence de la République, "la société de téléphonie a ouvert un fichier pour envoyer des messages à des Sénégalais pour les appeler à montrer leur mécontentement une fois dans l’isoloir".

"Nous avons tenu à alerter parce que c’est notre rôle pour informer la direction de la SONATEL, s’ils (les responsables) ne sont pas au courant", a-t-il précisé.

Il a rappelé que lorsqu’un service s’établit au Sénégal, il convient avec le gouvernement d’un cahier de charges qu’il a le devoir de respecter. Cet accord ne stipule pas "ouvrir votre fichier et d’envoyer des messages pour faire une propagande et une campagne électorale comme si vous étiez candidat à la présidentielle", a-t-il fait valoir.

"Nous avons pris acte et nous aurons l’occasion de revenir avec eux dans des conditions légales pour la résoudre de manière définitive", a affirmé le porte -parole de la présidence de la République.

Pour lui, la direction de la Sonatel n’a pas été saisie mais le point de presse est l’occasion d’informer l’opinion sur la situation. Toutefois l’Etat va prendre les dispositions nécessaires pour rappeler à la société de téléphonie "le respect strict de son cahier de charges".

La campagne électorale prend fin ce vendredi à minuit. Quatorze candidats sont en lice pour la présidentielle prévue dimanche.

La candidature du président sortant, validée par le Conseil constitutionnel, fait toujours l’objet de contestations de la part du Mouvement du 23 juin (M23) qui regroupe des associations de la société civile, des mouvements citoyens et des partis politiques.

(Source : APS, 24 février 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)