twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La RD Congo a créé SOCOF SA, la société nationale de gestion de la fibre optique

mardi 15 novembre 2016

Le Comité de pilotage de la réforme des entreprises du portefeuille de l’Etat (Copirep) ne se chargera plus de la gestion de la fibre optique de la République démocratique du Congo. Cette tâche revient désormais à la Société congolaise de fibre optique (SOCOF SA). Le passage officiel du témoin entre les deux entités s’est opéré le 9 novembre 2016.

Dotée d’un capital de 1 028 270 000 Francs congolais (environ 1 million $), c’est la SOCOF SA qui est désormais responsable du financement, de la construction, la détention, la gestion, l’exploitation et la maintenance de l’infrastructure de fibre optique de la République.

La société fonctionnera sur le modèle open-access. C’est-à-dire que les sociétés télécoms qui voudront augmenter leur capacité Internet avec la fibre optique pourront se connecter sur le réseau géré par la société nationale, avec son accord préalable. Il est attendu de SOCOF SA, l’extension du réseau de fibre optique vers les villes de Lubumbashi, Goma, Beni et Kisangani, dans l’Est du pays, et une interconnexion avec les pays limitrophes de la sous-région des grands lacs (Burundi, Ouganda, Rwanda) ainsi que la Zambie.

A travers la création de la SOCOF SA, le gouvernement de la RD Congo démontre son avancée dans sa politique sectorielle des télécommunications. Politique qui préconise la réalisation d’un réseau dorsal national en fibre optique, l’interconnexion au réseau sous-régional Central African Backbone (CAB), une révision de la loi des télécommunications de 2002 pour consacrer la fin du monopole de l’opérateur public de référence, la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT).

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 15 novembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)