twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Guinée en quête de partenaires pour lancer Guinée Télécom, le nouvel opérateur historique

vendredi 5 avril 2019

Le gouvernement de la République de Guinée planche actuellement sur le lancement effectif d’un nouvel opérateur historique des télécommunications qui viendra remplacer la défunte Sotelgui. Pour Guinée Télécom, la nouvelle entité créée sur le papier, le gouvernement cherche des partenaires techniquement fiables et financièrement robustes. Selon Moustapha Mamy Diaby, le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie numérique, l’équipementier technologique chinois Huawei a été approché mais a décliné l’offre.

Au cœur d’une interview accordée au journal L’Indépendant, le patron du secteur guinéen des télécoms a déclaré que les grands fabricants d’équipements ne sont pas intéressés par l’opération. Qu’à cela ne tienne, la recherche de partenaires se poursuit.

L’objectif à travers Guinée Telecom, est certainement de doter le pays d’une souveraineté dans les télécommunications qui permettra à l’’Etat d’être indépendant des services des opérateurs étrangers que sont Orange, MTN et Cellcom. La société télécoms publique devrait également contribuer à faire chuter les factures télécoms des services publics.

Au cours de son entretien avec le journal L’Indépendant, Moustapha Mamy Diaby a aussi dévoilé l’intention du gouvernement de céder de nouvelles parts dans la Guinéenne de Large Bande (GUILAB), le premier opérateur d’infrastructures de télécommunications du pays et passerelle des communications internationales du pays. « L’Etat, au départ, était à 100%. Aujourd’hui, il détient 52,52% et il va libérer 27,52% pour détenir 25%. », a déclaré le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie numérique qui n’exclut même pas que les parts de l’Etat puissent tomber à 10%.

(Source : Agence Ecofin, 5 avril 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)