twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Chine a octroyé 87.000.000.000 de francs CFA pour financer le projet « Smart Sénégal »

jeudi 8 février 2018

La Chine a accordé au Sénégal le financement du Projet « Smart Sénégal » pour un montant d’un milliard cinquante millions (1.050.000.000) de yuans renminbi, soit environ quatre-vingt-sept milliards (87.000.000.000) de francs CFA. L’annonce a été faite ce jeudi à Dakar, par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan Amadou Ba, lors d’une cérémonie de signature d’accord de coopération économique entre le Sénégal et la Chine. Le ministre soutient que la Chine est le premier partenaire économique du Sénégal.

La Chine et le Sénégal ont encore porté très haut le flambeau de la coopération, en signant le financement du projet « Smart Sénégal ». Le cout du financement est estimé environ quatre-vingt-sept milliards (87.000.000.000) de francs CFA. En effet, pour le ministre des Finances, le projet « Smart Sénégal » « ambitionne de résorber le déficit numérique et de faire du Sénégal un hub sous-régional, en Afrique de l’ouest, notamment dans les domaines de la sécurité, de l’éducation, de la santé, du tourisme, en utilisant les TIC qui constituent un pilier essentiel du Plan Sénégal Emergent, dans ses trois (3) axes (i) transformation structurelle de l’économie et croissance, (ii) Capital humain, Protection sociale et Développement Durable ; (iii) Gouvernance, Institutions, Paix et Sécurité ».

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan ; Amadou Ba de rappeler : " Nous venons également de signer un accord de coopération économique et technique sous forme de subvention d’un montant de 200.000.000 de yuans renminbi, soit environ 16.800.000.000 francs CFA, pour le financement notamment de l’étude et la réalisation du projet de fourniture d’équipements au profit du Centre Universitaire de Mesure et d’Analyse de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar".

Selon l’argentier de l’Etat, depuis la mise en place de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), le Gouvernement du Sénégal a déployé beaucoup d’efforts et de moyens qui ont contribué à bâtir graduellement, une infrastructure de type opérateur sur une bonne partie du territoire national.

En effet, c’est à partir de 2007 que l’édification d’un backbone national en fibre optique a démarré à la faveur de la phase 1 du projet e-Gouvernement financé par la République Populaire de Chine. En décembre 2012, la Phase 2 de ce projet a été lancée toujours avec l’accompagnement de la Chine tandis que le projet large bande du Sénégal qui est la troisième phase du projet e-gouvernement, a démarré en 2016.

Au total, les phases 1, 2 et 3 dudit projet ont permis de réaliser un maillage du territoire en fibre optique et la construction de deux centres d’hébergement de données.

En outre, ce projet constitue une réponse au premier principe de l’Alliance « Smart Africa » qui consiste à mettre les TIC dans les programmes nationaux de développement socio-économique. En conséquence, il devra permettre de respecter les engagements d’intégrer les TIC dans les programmes de développement pour réduire la pauvreté, créer de la prospérité et augmenter la productivité sur le continent conformément à l’Accord de Kigali.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, satisfait de la coopération avec la Chine a déclaré : "la Chine est le premier partenaire économique du Sénégal. De 2012 à décembre 2017, des conventions de financement d’un montant global d’environ de mille douze (1.012) milliards de Francs CFA ont été signées avec la République populaire de Chine dont huit cent quatre-vingt-cinq (885) milliards de francs FCFA au financement du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) du PSE, à la suite du Groupe Consultatif sur le financement du PSE, faisant ainsi de République populaire de Chine, un des principaux partenaires financiers du Sénégal".

L’ambassadeur de la Chine au Sénégal, SE Zhang Xun était présent à cette rencontre pour les besoins de la signature des projets entre les deux pays.

Thierno Malick Ndiaye

(Source : Leral, 8 février 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)