twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BAD veut créer un fonds pour la finance digitale

vendredi 5 février 2016

Un fonds africain pour la finance digitale sera bientôt créé un Afrique pour soutenir les innovations permettant de promouvoir l’inclusion financière. C’est du moins ce qu’a annoncé le vice président par intérim de la banque africaine de développement (Bad), Stefan Nalletamby s’exprimait hier, jeudi 4 février lors de la 4ème table ronde des dirigeants de l’initiative africaine sur les politiques de service financiers via la téléphonie mobile (Ampi).

La banque Africaine de développement (Bad) a l’ambition de mettre en place très prochainement un fonds africain pour la finance digitale. L’annonce a été faite par Stefan Nalletamby, vice-président par intérim de la Bad. Il s’exprimait hier, jeudi 4 février lors de la cérémonie d’ouverture de la 4ème table ronde des leaders de l’initiative africaine sur les politiques de services financiers via la téléphonie mobile (Ampi), qui s’est tenue à Dakar.

Selon lui, ce fonds, financé majoritairement par la Fondation Bill-et-Melinda-Gates, d’un montant avoisinant 30 millions de dollars américains (15 milliards F Cfa), aura pour rôle principal de soutenir les innovations permettant de promouvoir l’inclusion financière en Afrique.

« Les services financiers digitaux se placent aujourd’hui au cœur des conditions primordiales au développement économique de l’Afrique. Depuis 2007, les déploiements et initiatives dans ce domaine connaissent une avancée significative en Afrique qui recèle plus de 50% des offres dans le monde. Il faut dire que la technologie numérique s’est muée en fer de lance de la majorité des secteurs de développement de l’agriculture à l’énergie en passant par l’accès aux services financiers », a-t-il relevé.

C’est dans ce contexte, souligne M. Nalletamby que la Banque africaine de développement a décliné sa nouvelle vision qui est celle de « nourrir l’Afrique, électrifier l’Afrique, intégrer l’Afrique, industrialiser l’Afrique et assurer le bien être des populations africaines ».

Pour réaliser cette vision, il confie que la Bad a également l’ambition de permettre la création d’un système financier dynamique, innovant, résilient et compétitif pour l’Afrique.

A ce titre, il indique que son institution financière s’est focalisée, ces dernières années sur la promotion des politiques inclusives en appuyant les Etats et les régions économiques dans l’ordre de service par le secteur bancaire. « Pour la Bad, l’atteinte d’un état d’inclusion financière universelle dans les pays membres passe nécessairement par les solutions techniques novatrices », déclare-t-il.

Dans le secteur de l’agriculture, il rappelle qu’à la suite de la conférence de Dakar sur l’agriculture, la Bad a mis en place un fonds africain pour l’agriculture qui permettra de transformer ce secteur fort prometteur en matière de production et de commercialisation des produits agricoles. Dans cette perspective, Stefan Nalletamby révèle que la Bad a, en cours, le financement du déploiement de plateformes permettant l’identification digitale et à grande échelle des paysans pouvant aboutir à l’accès à une gamme variée de produits financiers. Ce qui selon lui, permettait aux paysans africains de pouvoir désormais tirer un meilleur profit des chaines de valeur agricole.

Ndèye Aminata Cissé

(Source : Sud Quotidien, 5 février 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)