twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’internet des ’’objets en Afrique’’ au centre d’un forum international à Abidjan

vendredi 7 octobre 2016

La 12ème édition de l’Africa Telecom People (ATP) a ouvert ses portes, jeudi, à Abidjan autour du sujet relatif aux objets connectés en Afrique, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Le Secrétaire général de l’Union Africaine des télécommunications (UAT), Soumaïla Abdul Karim, a, à cette occasion, invité les Etats africains à respecter leurs engagements.

« Il faut faire en sorte que vos cadres règlementaires soient une réalité (…).Que les Etats acceptent de travailler de manière globale et que nous respections nos engagements », a exhorté M. Soumaïla lors du premier panel de ce forum qui avait pour thème « l’internet des objets dans l’économie numérique : comment l’Afrique se prépare au tout connecté ? ».

Pour lui « l’entreprise des TICs est le plus rentable. Il faut que les nouveaux talents proposent des projets banquables .On n’a pas besoin de gros sous pour innover ».

« On est sur une bonne stratégie. C’est quelque chose qui est appelée à faciliter la vie des gens », a pour sa part relevé Dr André Apeté, Directeur de cabinet du ministère ivoirien en charge de l’économie numérique et de la Poste qui a promis que l’Etat fera sa part. Dans la foulée, l’émissaire du gouvernement a annoncé une baisse prochaine des coûts de l’internet en Côte d’Ivoire.

Yvon–Didier Miehakanda, Coordinateur du Projet Cab Congo est quant à lui optimiste, à ce sujet mais estime que l’Afrique a besoin d’une harmonisation rapide en termes de fréquences et autres outils liés aux technologies.

« La seule limite est notre capacité à innover. Sinon il n’y a aucune limite », a-t-il partagé.

« ATP s’impose comme le baromètre des TIC en Afrique francophone en stimulant les échanges entre les participants et consacre les meilleurs acteurs », a vanté Serge Patrick Séry à l‘entame de ce forum international dédié aux télécoms.

« Nous mettons tout en œuvre pour maintenir son positionnement stratégique », a poursuivi M.Séry pour qui « l’Afrique a été en retard dans la révolution industrielle (…), elle entend prendre part à la rencontre digitale ».

Dans le souci de promouvoir un secteur des Télécommunications en plein essor et de faciliter l’accès aux nouvelles technologies en Afrique, le Magazine spécialisé Réseau Télécom Network a initié en 2004, ce Forum international baptisé Africa Telecom People (ATP).

Des personnalités et/ou entreprises qui auront marqué de leur empreinte l’univers des télécoms en Afrique au cours de cette année 2016, seront distinguées au cours de cette activité qui refermera ses portes vendredi.

(Source : Abidjan.net, 6 octobre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)