twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Justice- Programme sectoriel : Un besoin de 5 milliards pour l’informatisation

vendredi 17 décembre 2004

Manque de locaux, de personnel, de formation en bureautique, insuffisance du matériel informatique. Voilà quelques caractéristiques de la justice sénégalaise. Le Programme sectoriel de la justice (Psj) doit alors trouver une réponse à ce déficit que connaît l’administration judiciaire. Et c’est dans ce sens que les acteurs se retrouvent pour planifier les priorités à moyen terme (2005-2007) et définir les organes de pilotage.

On apprend alors que l’accent sera mis, avec ce projet, sur la gestion du système d’information judiciaire. Laquelle qui doit moderniser le système d’information du ministère de la Justice, accélérer et optimiser les procédures judiciaires en rendant plus accessible la justice aux justiciables. Elle demande, selon El Hadji Ibrahima Ndao du cabinet d’études A&C, la mise en place d’un système d’identification, de documentation et d’archivage des actes, l’interconnexion des centres judiciaires et des institutions relevant du ministère de la Justice, l’appui institutionnel au ministère de la Justice portant sur la formation, l’assistance technique et le transfert de compétences, ainsi que l’identification des modes de financement du programme d’investissements.

Il faut, à son avis, « une automatisation et sécurisation des procédures judiciaires avec extension de la chaîne pénale, une gestion du personnel judiciaire, une gestion budgétaire et comptable, une gestion des détenus des prisons et des pensionnaires de la Direction de l’éducation surveillée et de la protection sociale (Desps) ».

La réalisation de ce projet devrait coûter, selon les estimations du cabinet d’étude, quatre milliards six cent soixante-et-un million, six cent quarante mille francs Cfa. Le gouvernement du Sénégal, s’est doté d’un Programme sectoriel justice pour la période de 2004 à 2013. Selon le ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Serigne Diop, la première phase triennale porte essentiellement sur la réhabilitation du Palais de Justice du Cap Manuel devant abriter la Cour de Cassation et le Conseil d’Etat.

Elle intègre aussi, l’achèvement des travaux du nouveau Palais de Justice de Lat Dior qui doit recevoir les juridictions sises au Bloc des Madeleines ; la construction de la Cour d’Appel de Ziguinchor, du tribunal régional de Matam, la réhabilitation des Palais de Justice de Kaolack, Saint-Louis et Thiès. S’y ajoute la construction du Palais de Justice de Fatick et d’une nouvelle Maison d’arrêt et de correction moderne à Dakar, en plus de la mise en œuvre du plan de modernisation et de renforcement des capacités des services de la justice.

Ces différents projets ont déjà, à en croire M. Diop, obtenu l’appui financier des partenaires au développement que sont, la Banque mondiale (un million de dollars Us), le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud) (un million de dollars Us pour le volet bonne gouvernance judiciaire, plus de 500 millions de francs Cfa), l’Union européenne (5,7 millions d’euros, plus de 3 milliards 733 millions Cfa), la France (pour une contribution annoncée de 1,2 millions d’euros, plus 786 millions) et bientôt la Banque africaine de développement (Bad).

Fatou FAYE

(Source : Le Quotidien, 17 décembre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)