twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Installation d’une vidéosurveillance chez un particulier : attention au respect de la loi sur les données à caractère personnel

jeudi 30 mai 2013

Le réflexe de l’être humain est l’auto protection en cas de menace sur son intégrité physique ou sur ses biens. Actuellement, les cambriolages en vogue au Sénégal, notamment à Dakar, suscitent angoisse et inquiétude chez les victimes. Face à cette situation, certains sénégalais installent à la maison des caméras vidéo à des fins de protection ou de prévention.

Cette pratique, certes louable et justifiée, doit cependant satisfaire aux principes généraux prévus par la loi du 25 janvier 2008 sur les données à caractère personnel lorsque les images enregistrées montrent des personnes identifiées ou identifiables :

- principe de licéité et de proportionnalité : la vidéosurveillance doit être installée à des fins de prévention et d’élucidation des cambriolages ;
- principe de transparence : un avis indiquant la présence de la caméra de vidéosurveillance doit être clairement visible ;
- principe de finalité : les données ne peuvent être utilisées que dans le cadre de la protection contre les atteintes aux personnes ou aux biens ;
- principe de sécurité : le responsable du système de vidéosurveillance doit prendre les mesures organisationnelles et techniques appropriées pour protéger les données personnelles collectées.

Par ailleurs, les dispositifs installés chez les particuliers doivent respecter l’obligation de déclaration devant la CDP à l’adresse suivante : http://www.cdp.sn/.

Enfin, toute utilisation d’une vidéo surveillance en violation de la loi sur les données à caractère personnel risque d’être considérée comme des preuves non recevables et que le responsable de ce traitement peut faire l’objet de poursuite de la part des personnes filmées illégalement.

Dr Mouhamadou Lô, Président CDP

(Source : Pressafrik, 30 mai 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)