twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Fournisseur de solutions : Dakar accueille un major

lundi 14 août 2006

Polycom international, un des leaders mondiaux de fournisseur de solutions de vidéo et audio conférence, a décidé d’investir à Dakar. Ainsi, VisioConta@ct, en tant que représentant de Polycom international pour le Sénégal et la Gambie, a établi ses quartiers à Dakar depuis trois mois maintenant.

Lors de la cérémonie officielle de lancement, son directeur général, Amadou Lamine Diop, a déclaré que la vidéoconférence se présente comme une nouvelle technologie pour créer des rencontres tout en favorisant un environnement intégré de contact et de communication. Aussi, s’agit-il d’un outil de communication multidimensionnel pour gérer le temps et la présence, précise M Diop.

Mieux que les conférences téléphoniques, M Diop renseigne que la vidéoconférence présente des avantages certains. De son avis, le dit système peut assurer aux entreprises une augmentation de la productivité avec une mise en marché plus rapide, mais aussi une hausse des revenus sans pour autant se déteindre sur les ressources.

Concrètement, la vidéoconférence assure un gain de temps et d’argent dans la mesure où elle épargne les différents partenaires des contraintes liées à l’organisation des déplacements, des réservations etc.

"Avec ce système de collaboration multiforme, les gens ne se déplacent plus pour assister à une réunion", souligne M. Diop pour qui cet un outil est utilisé pour mieux gérer le temps en ce sens qu’il rend possibles les échanges interactifs en temps réel entre plusieurs partenaires d’un monde des affaires, pressé et dominé par la concurrence.

Le constat est que de plus en plus, la vidéoconférence apparaît comme une alternative aux coûteux et stressants déplacements. Les voyages d’affaires, l’enseignement, la médecine, entre autres, ont trouvé par cette voie, un raccourci. Même si le coût d’achat d’un tel système peut être prohibitif pour la majorité des petites entreprises, il n’en demeure pas moins que les grands centres urbains sont appelés à disposer d’équipements de dernière génération pour rester à la fine pointe des progrès technologiques. C’est dans cette logique que le Sénégal, dont le gouvernement fonctionne présentement avec ce système à la présidence de la République, dans les différents ministères, ainsi que les banques et autres grandes structures, s’est engagé depuis quelques années pour combattre la fracture numérique.

Ainsi, Dakar est devenu depuis quelque temps le centre d’intérêt de beaucoup de multinationales évoluant dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ibrahima DIAW

(Source : Wal Fadjri, 14 août 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)