twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Finances publiques : Les méthodes de gestion vont être informatisées

samedi 23 octobre 2004

Pour accompagner la mise en œuvre du plan comptable de l’Uemoa, un nouveau logiciel ouvert aux techniques modernes de transmission de données comptables dans des délais très courts va être mis en service par le ministère des Finances.

M. Abdoulaye Diop, ministre de l’Economie et des finances, et M. Jean Didier Roisin, ambassadeur de France au Sénégal, ont procédé, hier, à la signature de la convention de cession et d’assistance par la France à la République du Sénégal du progiciel de comptabilité publique. Le projet Aster est un programme développé par la France et destiné à fournir un outil de gestion et de suivi informatisé de la comptabilité de l’Etat. Il offre des fonctionnalités qui permettent d’améliorer le contrôle de l’exécution budgétaire. Ainsi, la convention d’assistance comporte la mise à disposition, à titre gratuit, du progiciel Aster et d’un dispositif d’assistance à plusieurs niveaux concernant la formation de l’équipe nationale en charge de son installation. L’adaptation aux procédures nationales, le paramétrage et le développement des applications permettant l’établissement d’interfaces avec les autres systèmes périphériques du ministère des Finances comme la gestion de la dépense, de la dette et des recettes, figurent aussi au menu des actions envisagées.

Selon M. Diop, “ ce système, qui va être installé au niveau du Trésor public, est un outil qui va faire énormément de bien puisqu’il sera à même d’y régler les problèmes de comptabilité au niveau du trésor ”. Ce projet, dit-il, s’inscrit dans le cadre de la bonne gouvernance, de l’assainissement des finances publiques et de la modernisation des services du Trésor.

Pour M. Roisin, “ l’installation gratuite de ce progiciel et de l’assistance technique qui permet au Sénégal de moderniser sa comptabilité publique est réalisée dans le cadre de la coopération fructueuse qui existe entre la France et le Sénégal ”.

Cet outil, qui sera opérationnel d’ici à deux ans, souligne M. Galy Sarr, de la direction générale de la comptabilité publique et du trésor, coordonnateur du projet, exige au préalable la formation, la mise en place des équipes et le paramétrage comptable qui requiert des connaissances aussi bien pour l’équipe technique que comptable qui est appelé à travailler dans ce projet.

FELIX NANKASSE

(Source : Le Soleil, 23 octobre 2004)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)