twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

[FICTION] Sénégal, juin 2012 : le nouveau régime annule la licence de Sudatel

dimanche 5 février 2012

Quelques mois après l’alternance à la tête du pays, les nouvelles autorités viennent d’annoncer l’annulation de l’attribution de la licence globale de télécommunication à Expresso Senegal, filiale du groupe soudanais SUDATEL. Pour motiver cette annulation, le nouveau ministre des télécommunications a évoqué dans un communiqué plusieurs manquements à la procédure régulière d’attribution de licences, mais aussi de multiples cas avérés de pots de vin et dessous de table tout au long de la procédure d’appel d’offres.

En son temps, cette attribution de la troisième licence avait fait couler beaucoup d’encre, plusieurs personnalités proches du pouvoir en place avaient été accusées d’avoir favorisé le groupe soudanais au détriment du groupe Zain et du saoudien Bintel. Plusieurs opérateurs comme le sud-africain MTN avaient renoncé à participer à l’appel d’offres bien qu’ayant auparavant exprimé leur intérêt pour cette troisième licence. Certains analystes ont très tôt interprétè cette reculade de dernière minute du géant sud-africain comme la certitude qu’il a eu sur un probable manque de transparence et d’équité lors du traitement des offres des différents postulants.

La ministère des télécommunications a, toujours dans le même communiqué, annoncé que le régulateur allé lancer une nouvelle procédure pour l’attribution de deux licences globales de télécommunication et que le groupe Sudatel était libre de postuler à nouveau comme tout autre opérateur de télécommunication intéressé par le marché sénégalais.

Cette décision assombrit véritablement l’avenir du groupe soudanais au Sénégal et soulève encore une fois la question de la transparence des procédures d’attribution de licences de télécommunication. Dans sa forme, cette décision d’annulation est assez similaire à ce qui s’est passé en Inde il y a quelques mois, en janvier 2012, lorsque la cour suprême a purement et simplement supprimé pas moins de 122 licences 2G suite à la mise à nue de graves irrégularités dans la procédure d’attribution des licences. Parmi les opérateurs victimes de cette décision figurait l’opérateur Unicor propriété du norvégien Telenor et de l’Indien Unitech. La justice indienne avait estimé que les tarifs d’acquisition étaient trop bas et que par conséquent un préjudice économique avait été subi par l’Etat indien. D’où la décision qui fut prise de procéder dorénavant à des ventes aux enchères lors de l’attribution de licences mobiles.

Pour en revenir au cas du Sénégal, espérons juste que cette décision n’aura pas un impact négatif sur le marché des télécommunications en réduisant l’intensité de la concurrence. Reste à savoir maintenant quel sort sera réservé aux clients d’Expresso Sénégal si jamais une autre licence ne lui serait pas attribuée au terme de cette nouvelle procédure d’attribution de licence.

Le modou-modou des télécoms.

(Source : L’Afrique des télécoms, 5 février 2012)

Post-Scriptum

Ps : Le contenu de ce texte concernant le marché sénégalais est une pure fiction.

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)