twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Et si l’avenir du numérique en Afrique passe par le mobile !

mardi 29 novembre 2016

Le cas de la Côte d’Ivoire où les entreprises ne manquent pas d’innovation dans le secteur du mobile Banking pour toucher plus de population. C’est quoi l’Afrique numérique ?

En termes de chiffres, l’Afrique, c’est 340 millions d’utilisateurs internet, 127 millions d’utilisateurs Facebook et 850 millions de téléphones mobiles. Sans doute la théorie selon laquelle l’avenir du numérique passera par le mobile se confirme avec ces chiffres et l’évolution de l’écosystème du numérique sur le continent.

Le mobile Banking en pleine croissance en Côte d’Ivoire

Dans un pays comme la Côte d’Ivoire, le secteur du mobile Banking connait une croissance exponentielle. Le chiffre 15 milliards de FCFA, c’est le montant des transactions financières effectués via le mobile money par jour ici en Côte d’Ivoire en fin 2015. Cela à travers l’innovation numérique de service bancaire liée au mobile. Ce qui répond à un besoin majeur des populations celui du faible taux de bancarisation dans nos pays. Ainsi chaque utilisateur de téléphone mobile devient un client potentiel du mobile Banking. Imaginez-vous en Côte d’Ivoire le taux de pénétration du mobile est de 100% selon les derniers chiffres de l’ARTCI en 2016.

Zoom sur les dernières innovations dans le secteur du mobile Banking

- Orange mobile Money au-delà d’un partenariat avec les banques

Le groupe Orange fort de son succès dans le secteur a obtenu 4 agréments auprès de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour la création des Établissements de Monnaie Electronique (EME) dans plusieurs pays, dont la Côte d’Ivoire, et auprès de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).

Dans la pratique ces agréments permettront à Orange de gérer sans partenaire bancaire le paiement de factures ou des transferts d’argent à partir des comptes Orange Mobile Money de ses clients. C’est bien le cas du CECOM d’Orange à Abidjan inauguré en début septembre 2016, dédié à garantir la maîtrise des risques sur le périmètre d’activité des Établissements de Monnaie Electronique pour Orange Money.

- MTN mobile Money au cœur de la transformation numérique

Pendant ce temps MTN Côte d’Ivoire filiale de la compagnie Télécom panafricaine MTN en perte de vitesse dans ce secteur du mobile Banking innove aussi pour rattraper très vite son retard. Après avoir initié le transfert d’argent par mobile à l’international avec son partenaire WorldRemit.

En plus du lancement de sa fameuse application Mobile MyMTN sans doute pour faciliter la vie à ses clients du service mobile money en termes de facilité d’utilisation et d’accessibilité.

Toujours dans cette optique de la transformation numérique des services mobile money MTN Côte d’Ivoire vient de lancer la solution MoMo Tap, une solution pour booster son service mobile money dans les points de vente. Normalement cette solution doit pouvoir aider à résoudre le véritable problème de monnaie dans le pays. Avec cette solution le paiement mobile money devient encore digitale, car nous nous sommes devenus des consommateurs des produits digitaux.

- La poste de Côte d’Ivoire lance son service de transfert d’argent électronique

Le fort succès de services de transfert d’argent électronique via le mobile a sans doute donné des idées à la poste de Côte d’Ivoire qui innove aussi avec un service de transfert d’argent électronique. Le service est baptisé mPoste, qui est un porte-monnaie électronique, particulier, car quelque soit le réseau de votre abonnement mobile vous êtes servi.

Il faut noter que cette innovation de la poste répond au plan de redressement opérationnel et financier entrepris en 2013 par la Poste de Côte d’Ivoire, plan adopté par le gouvernement ivoirien.

Il vise à faire de la Poste de Côte d’Ivoire une entreprise viable avec des services de qualité et diversifiés répondant aux besoins et aux attentes des populations vivant sur le territoire national.

Au regard de toutes ces initiatives, si le mobile reste au cœur de l’innovation numérique en Afrique en termes d’accessibilité à la population. La bataille des services numériques autour du mobile ne fait que commencer, car avec les 850 millions de téléphones mobiles dans une Afrique qui bouge. Cela confirme bien que la mobilité sera au cœur de la transformation numérique de l’Afrique à l’image de la Côte d’Ivoire.

Aboukam

(Source : Social Net Link, 29 novembre 016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)