twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

En moyenne, 30% des revenus des opérateurs taxés par les gouvernements africains

vendredi 8 août 2014

Face à la problématique récurrente du financement des projets des gouvernements africains, on constate une tendance qui s’installe progressivement dans plusieurs pays d’Afrique. En effet, les gouvernements africains sont de plus en plus tentés par un concept qui consiste à taxer les compagnies de télécommunications pour financer les projets de développement. Le fait que marché des télécoms soit toujours sur une courbe ascendante offre tout de même aux opérateurs de larges opportunités de croissance.

Au Cameroun, par exemple, les deux principaux opérateurs de téléphonie mobile ont payé 485 milliards de francs CFA de taxes diverses, en plus des deux pour cent du chiffre d’affaires qui vont au fonds spécial pour les télécommunications.

Cette taxe spéciale a d’ailleurs été revue à la hausse, elle est fixé dorénavant à trois pour cent. Les opérateurs mobiles paient également 1,5 pour cent des revenus pour financer le régulateur des télécoms. En outre, le gouvernement a soulevé de grandes quantités d’argent en vendant des licences de téléphonie mobile. Au Gabon, 10 pour cent des recettes de l’opérateur vont au service de l’assurance médicale de l’État.

Selon l’étude menée par Performance Management and Consulting (PMC), les opérateurs de téléphonie mobile en Afrique Subsaharienne paieraient près de 30% de taxes sur leurs revenus, en moyenne. Les taux les plus élevés seraient localisés en Zambie (53%), à Madagascar (45%), en Tanzanie et au Gabon (40%) et au Cameroun (39%).

(Source : Afrique ITnews, 8 août 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)