twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Documents administratifs : La carte à puce, une alternative aux cas de fraude

jeudi 30 janvier 2014

La société allemande Infineon Technologie a organisé hier, à Dakar, un séminaire sur les avantages de l’introduction des cartes à puce dans les documents administratifs. L’ingénieur informaticien à la Direction de l’automatisation des fichiers (Daf), Samsdine Kane, a indiqué que le Sénégal est en phase de réflexion pour voir comment introduire les cartes à puce dans les documents administratifs.

Comparés aux documents sans puce électronique ou en papier, les documents d’identité électroniques offrent des avantages dans le domaine de la prévention des cas de fraude. L’électronique permet aussi de protéger et de sécuriser les données du citoyen. La technologie des cartes à puce a connu une évolution fulgurante depuis l’introduction des premières cartes bancaires et téléphoniques électroniques.

C’est dans ce sillage que s’inscrit le séminaire organisé par la société Infineon Technologies, sur le thème : « la sécurité pour le monde connecté : les documents électroniques » au profit des autorités sénégalaises et des privés du pays.

Le responsable des affaires de gouvernance d’Infineon, Dr Claudio Reiff, est revenu sur les différents aspects de la technologie e-ID, notamment ses avantages. A son avis, les cartes à puce permettent d’éviter les cas de fraude à l’identité.

L’avantage de ces cartes à puce, a-t-il précisé, est qu’elles sont utilisées partout dans le monde. Toutefois, a admis Dr Reiff, « il est toujours possible d’attaquer un système. C’est pourquoi, il faut permanemment se remettre en cause ». Le séminaire d’hier s’inscrit dans une perspective de pouvoir nouer un partenariat avec les autorités sénégalaises et des privés du pays.

« On est conscient que des projets de ce genre prennent beaucoup de temps. Car en Afrique du Sud, l’introduction des cartes à puce a pris 14 ans », a-t-il relevé. Pour Dr Reiff, l’essentiel c’est de poursuivre les échanges avec les autorités sénégalaises en leur montrant les avantages de cette technologie.

L’ingénieur informaticien à la Direction de l’automatisation des fichiers (Daf), Samsdine Kane, a indiqué que le Sénégal est en phase de réflexion pour voir comment introduire les cartes à puce dans les documents administratifs. Selon lui, avec les cartes à puce, on peut fusionner la carte d’électeur et la carte nationale d’identité (Cni) en une seule carte.

Aussi, a ajouté M. Kane, on peut y mettre le groupe sanguin des citoyens, restituer des données perdues, etc. Il estime que les cas de fraude sont amoindris avec l’électronique.

Pour sa part, la première conseillère de l’ambassade de l’Allemagne au Sénégal, Mme Fricke, a magnifié les relations de coopération entre le Sénégal et son pays. Pour elle, celles-ci doivent se renforcer notamment dans le domaine des investissements.

S. Diam Sy

(Source : Le Soleil, 30 janvier 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)