twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Communiqué du comité des travailleurs du Groupe Wal Fadjri

mardi 1er septembre 2009

Les travailleurs du Groupe Wal Fadjri se sont réunis, le lundi 31 août 2009, en Assemblée générale dans les locaux dudit groupe, en vue d’apprécier la situation née de la fermeture, le jeudi 27 août 2009, de Wal Fadjri Télévision et des chaînes de radio Wal Fadjri Fm, par le Bureau sénégalais des droits d’auteur (Bsda).

Cette réunion a été l’occasion, à la demande de l’Assemblée générale, pour la direction du Groupe, d’informer les travailleurs sur les tenants et aboutissants de cette crise. Le Président Directeur Général Sidy Lamine Niasse a eu, ainsi, à faire la genèse de l’affaire et à présenter, à l’Assemblée, les documents qui y sont relatifs, avant de se retirer. Les discussions qui ont suivi cette présentation ont permis à l’Assemblée générale de se prononcer.

Au cours des débats, les travailleurs du Groupe Wal Fadjri, unanimes, se sont déclarés solidaires du combat que mène la direction générale dans cette affaire qui l’oppose au Bsda et se sont prononcés pour que Walf Tv et Walf Fm soient rapidement rétablies dans leur droit ; celui de recommencer à émettre et à diffuser leurs programmes.

Car il est établi que si le Bsda est fondé à réclamer le paiement des droits d’auteurs, il a délibérément violé la loi dans cette affaire. L’ordonnance du juge des référés qu’il évoque pour motiver son action ne lui donne aucunement le droit de procéder à la fermeture de la télévision (Walf Tv) de la radio d’informations générales (Walf Fm) et des deux radios thématiques (Walf 2 pour la religion et Walf 3 pour la musique) du Groupe Wal Fadjri.

Cette ordonnance lui permet juste, au cas où les œuvres protégées par le Bsda continuaient à être diffusées, de saisir à nouveau le juge des référés pour qu’il mette le groupe Wal Fadjri sous astreinte d’une somme d’argent à lui payer chaque fois qu’il passe outre à l’interdiction.

Voilà en quoi la fermeture des radios et télévision du groupe Wal Fadjri par le Bsda est illégale.

L’Assemblée générale des travailleurs du groupe Wal Fadjri tient à prendre l’opinion à témoin sur cette forfaiture. A cette fin, elle a décidé d’organiser une conférence de presse dans les prochaines heures. Une marche de protestation à travers les rues de Dakar est aussi prévue, entre autres actions.

Les travailleurs du Groupe Wal Fadjri entendent ainsi manifester pour que justice leur soit rendue et leurs outils de travail restitués. Ils entendent également manifester pour que plus jamais une telle forfaiture, qui constitue une dérive grave, ne puisse avoir lieu.

Le Comité des travailleurs du groupe Wal Fadjri

(Source : Wal Fadjri, 1er septembre 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)