twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire des immeubles de l’Artp : Ndongo diao oriente le juge vers la présidence

mercredi 4 juillet 2012

De nouveaux développements dans l’affaire opposant Cheikh Amar à l’Agence de régulation des postes et télécommunications (Artp). Le procureur de la République qui n’a retenu aucune charge contre l’homme d’affaires, vient tout de même de demander l’ouverture d’une information judiciaire contre X.

Le contentieux entre l’Agence de régulation des postes et télécommunications (Artp) et l’homme d’affaires Cheikh Amar prend une tournure inattendue. En effet, après l’audition la semaine dernière, du bras droit de l’homme d’affaires M. Kader Ndiaye par les enquêteurs du capitaine Mbow de la section de recherches de la Gendarmerie, de nouveaux développements ont été notés dans ce dossier qui vient d’être transmis au procureur de la République. Devant l’absence d’éléments probants prouvant la culpabilité de Cheikh Amar, le Procureur n’a pu retenir de charge contre l’homme d’affaires, « en l’état actuel des choses », rapportent des personnes bien informées.

Ces mêmes sources ajoutent que l’audition de Kader Ndiaye par les hommes du capitaine Mbow s’est terminée par un transport sur le chantier des deux immeubles que la Holding Amar doit construire pour l’Artp. Une visite qui a permis aux enquêteurs de vérifier de visu que les travaux suivent leur cours malgré un retard de six mois noté dans la livraison. Un retard que Touba Real Estate et Amar Holding, les deux entreprises chargées de la construction, expliquent par les modifications que l’Artp a voulu apporter aux plans initiaux. C’est en effet, la requête de l’Artp pour une modification des plans du sous-sol des immeubles, pour intégrer la construction de parkings qui a induit ces retards a expliqué M. Ndiaye aux enquêteurs. Des retards qui risquent toutefois, de coûter cher à l’homme d’affaires, puisque les contrats entre les deux entités prévoient des pénalités de retards.

Il faut souligner que l’absence d’éléments probants pouvant incriminer l’homme d’affaires n’a pas découragé le maitre des poursuites, car le Procureur a demandé au doyen des juges Mahawa Semou Diouf d’ouvrir une information judiciaire contre X. Une requête que l’on justifie au Parquet par la suspicion soulevée par certaines déclarations de l’ancien directeur de l’Artp, M. Ndongo Diao, présentement sous mandat de dépôt. Ce dernier aurait, selon des informations, affirmé avoir agi dans toute l’affaire, sur instruction du Président Wade. Ce qui pousse le Procureur à réajuster son tir avec l’ouverture d’une information judiciaire contre X, histoire d’identifier d’éventuelles infractions ou complicités d’infractions dans l’exécution de ce contrat, dont le montant est de 8 milliards 200 millions de francs Cfa. Pour rappel, le 30 mai dernier, le nouveau directeur de l’Artp, M. Thierno Alassane Sall réclamait publiquement à Cheikh Amar, au cours d’une conférence de presse, le remboursement de cette somme.

Ndèye Khady Badji

(Source : Le Quotidien, 4 juillet 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)