twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accusé de corrompu dans l’affaire de la surtaxe sur les appels entrants : Mademba Sock réclame le franc symbolique à ses "accusateurs"

lundi 20 février 2012

Pour Sidiya Ndiaye, le prix du silence de Mademba Sock et Modibo Guiro dans l’affaire de la surtaxe sur les appels entrants a été un pactole de cinq milliards promis par le pouvoir.L’accusation lui a valu un procès pour diffamation.

Mademba Sock n’a pas apprécié la teneur d’un article publié, le mercredi 21 septembre 2011, dans les colonnes du journal Le Quotidien, sous la plume du journaliste Oumar Seydou Bâ.Le titre qui faisait l’objet de la Une était ainsi intitulé : "Wade a promis huit milliards à Sock et Guiro pour leur silence". L’article diffamatoire relatait les propos du secrétaire général de la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (Fgts) Sidiya Ndiaye. Des propos tenus lors d’un rassemblement du mouvement des forces vives de la nation, du M23. "Wade a promis cinq milliards à Mademba Sock et à Mody Guiro. C’est pourquoi, on ne les a pas entendus dans le cadre de la surtaxe sur les appels internationaux entrants.A cause de l’argent, ils veulent sacrifier la Sonatel et les travailleurs (…)"’.Tels sont les passages incriminés à l’origine du procès.

Sidiya Ndiaye ne reconnaît pas la paternité des propos à lui attribués par le journal Le Quotidien. Il estime que ses dires ont été déformés. Et, qu’il n’a pas, non plus, taxé une quelconque personne de corrompu. Lorsque le journaliste lui a tendu son micro, il indique avoir simplement regretté l’absence des travailleurs de la Sonatel à la manifestation du M23 et annoncé que le président a promis deux milliards à l’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel. Pour lui, les accusations contenues dans les colonnes du canard ne l’engagent nullement. En toute sincérité et en toute honnêteté ! Pourtant, d’autres journaux comme L’Observateur ont rapporté les mêmes propos…

L’auteur de l’article, Oumar Seydou Bâ, persiste et signe que ces propos ont bel et bien été tenus par Sidiya Ndiaye qu’il accuse d’être de mauvaise foi. Selon notre confrère, lors de la manifestation, il l’a interpellé à sa descente du podium pour avoir des précisions sur ces accusations. Son erreur a été de n’avoir pas enregistré les propos de son interlocuteur. Toujours selon toujours notre confrère, "si Sidiya Ndiaye est convaincu que ses propos ont été altérés, rien ne l’empêchait de produire un démenti".

Le directeur de publication du journal Le Quotidien, Mamadou Biaye, confirme que Sidiya Ndiaye est bien l’auteur de ces accusations. Seulement, il reconnaît toutefois l’erreur des infographistes qui, par une malencontreuse erreur, ont écrit 8 milliards à la place de 5 à la Une de l’édition. Par le biais de son avocat Abdou Dialy Kane, Mademba Sock ne réclame que le franc symbolique pour réparer son préjudice. Par contre, les avocats de la défense qui parlent de ‘procédure abusive’ réclament, à leur tour, un million de francs à la partie adverse. Délibéré du procès, le 05 avril 2012.

Pape Ndiaye

(Source : Wal fadjri, 20 février 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)