twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

AFRICAGIS : Les experts en conclave à Dakar ce mardi

mardi 4 novembre 2003

La géomatique a connu des avancées significatives en Afrique au cours des dernières années. Cependant les possibilités offertes par ces technologies doivent être mises à la disposition d’un plus grand nombre, notamment les décideurs politiques en vue d’un développement durable. C’est dans ce cadre que Dakar abritera du 04 au 08 novembre 2003 la 6è conférence du grand Forum Africain en matière d’Information Géographique dénommé AFRICAGIS. Cette conférence qui sera articulée avec les enjeux du développement africain, notamment le NEPAD avec comme thème principal " Vers la satisfaction des besoins en information du NEPAD " est qualifiée par le directeur du Centre de Suivi Ecologique M. Amadou Moctar Niang, coordonnateur principal de l’événement d’assez " spéciale ". Elle marque en fait " le10è anniversaire du lancement de cette initiative capitale pour les hommes et pour la science et les utilisateurs de la technologie géomatique en Afrique " indique le directeur du CSE. AFRICAGIS est en, fait la plus importante conférence-exposition dédiée à la technologie de la géomatique et à ses applications ayant pour objectif de " doter les professionnels Africains de la géomatique d’une plate-forme pour acquérir des connaissances à travers des échanges ". En somme, AFRICAGIS, est un " lieu d’exposition, un marché (rencontre entre des industriels et des clients), une occasion de dialogue entre scientifiques et décideurs politiques ". À noter que la géomatique est un ensemble de technologies (télédétection, systèmes d’information géographique, système de positionnement global, services de localisation, etc) pouvant offrir des opportunités en matière de documentation, de caractérisation et de quantification du capital environnemental pour le développement en Afrique. Au cours de la conférence, l’accent sera mis sur les composantes du NEPAD qui ont trait au capital environnemental de même qu’aux ressources humaines et naturelles, sur la base desquelles l’Afrique pourra se bâtir un avenir radieux. Pour M. Niang du CSE, le gap dans le domaine environnemental est facile à réduire, la technologie étant disponible et accessible. Il s’agit alors de l’exploiter et de l’utiliser de manière appropriée car la définition des bases d’une bonne gouvernance n’est possible que par " l’information " souligne M. Niang. Le Forum AFRICAGIS est organisé par un consortium composé de trois partenaires africains clés : l’Organisation Africaine de Cartographie et de Télédétection (OACT), l’Association Africaine de Télédétectionpour l’Environnement (AARSE) et le Programme sur les systèmes d’information environnementale en Afrique Subsaharienne et regroupera environ 350 participants.

DAOUDA MANE

(Source : Le Soleil 4 novembre 2003)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)