twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 14 Septembre 2000

samedi 30 septembre 2000

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 14 septembre 2000


Sommaire


Editorial
Construire Internet par et pour les citoyens
Actualités
Cinq communes dakaroises lancent leurs sites web
Un nouveau serveur vocal pour les demandeurs de visa
Politique
Le Ministre de la Culture et de la Communication précise sa politique
Étude pour la validation de la grappe « économie des NTIC »
Infrastructures et services
Sud-Informatique devient fournisseur de services Internet
Projets
Le Parti de l’Indépendance et du Travail bientôt sur Internet
Convention entre la Direction Générale des Impôts et Domaines et le TPS
Création d’une association des régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest
Rendez-vous
Global CN 2000 : Premier Congrès International des Réseaux Citoyens


Editorial


Construire Internet par et pour les citoyens

Dans un peu plus d’un mois se tiendra à Barcelone (Espagne), Global CN 2000, le Premier Congrès International des Réseaux Citoyens. Organisée dans le sillage de Bamako 2000 et en prélude à Dakar 2001, cette importante rencontre devrait se pencher sur les voies et moyens d’impliquer les citoyens dans la conception, la mise en œuvre et le suivi des politiques visant à développer la société de l’information et à faire en sorte de réduire la fracture numérique qui sévit au plan global entre les pays et au plan local à l’intérieur des nations. En Afrique où la télédensité est la plus basse du monde, la téléphonie rurale encore souvent un rêve, la connectivité Internet fréquemment limitée à la capitale, la bande passante des plus étroites, le coût des équipements informatiques et des télécommunications des plus élevés et tout cela dans un contexte ou la grande majorité des citoyens est doublement analphabète, au sens classique du terme d’abord et au sens « moderne » car ignorant tout de l’informatique, la problématique de la fracture numérique est intrinsèquement liée au développement de la société de l’information. Cela étant, malgré ce tableau des plus sombres, Bamako 2000 a prouvé qu’Internet pouvait et donc devait être mis au service du développement économique et social. En Afrique, les défis sont tels que les réponses ne peuvent être que communautaires qu’il s’agissent de la formation, de l’infrastructure d’accès ou des applications. Les associations comme Osiris et les chapitres nationaux d’Internet Society doivent donc poursuivre leur combat pour faire en sorte que le développement des technologies de l’information et de la communication ne soient pas l’apanage des technocrates, des ingénieurs des télécommunications et des informaticiens et que les préoccupations et les intérêts des citoyens soient en dernière analyse le critère déterminant pour la définition des politiques et la prise des décisions. C’est seulement ainsi que nous pourrons matérialiser le mot d’ordre Internet par et pour les citoyens.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


Cinq communes dakaroises lancent leurs sites web

Le samedi 2 septembre 2000, les communes de Cambérène, Grand Yoff, Hann-Bel Air, Médina et Parcelles assainies ont officiellement lancé leurs sites web en présence des ministres de la Culture et de la Communication et de la Décentralisation. Ces sites web ont été réalisés par des webmestres et des journalistes-enquêteurs formés par le Centre de Ressources pour l’Emergence Sociale Participative (CRESP), qui a déjà à son actif le Système d’Information Urbain Populaire (SIUP) de Yoff.

Commune de Cambérenne : http://www.siup.sn/Camberene/
Commune de Grand-Yoff : http://www.siup.sn/GrandYoff/
Commune de Hann Bel-Air : http://www.siup.sn/yarakh/indexa.htm
Commune de Médina : http://www.siup.sn/Medina/
Commune de Parcelles Assainies : http://www.siup.sn/parcelles/index3.htm
CRESP : http://www.cresp.sn/
SIUP : http://www.siup.sn/

Un nouveau serveur vocal pour les demandeurs de visa

Depuis le lundi 25 septembre 2000, le Consulat Général de France à Dakar a mis en place un serveur vocal qui permet aux demandeurs de visa d’obtenir un rendez-vous par téléphone et d’éviter ainsi de longues heures d’attente devant les grilles de l’ambassade de France. L’ambassade des Etats-Unis au Sénégal utilise également un système similaire.

Consulat Général de France à Dakar : http://www1.telecomplus.sn/consulatgeneraldefrance.dakar/
Numéro du serveur vocal du Consulat de Général France : 628 05 44
Numéro du serveur vocal du Consulat des Etats Unis : 628 05 48


Politique


Le Ministre de la Culture et de la Communication précise sa politique

Dans une longue interview publiée par Le Soleil du 5 septembre 2000, le Ministre de la Culture et de la Communication, Mamadou Diop Decroix, a précisé les grands axes de la politique qu’il compte mener. Ainsi, en matière de téléphonie rurale, il envisage de connecter 7000 villages au téléphone et à Internet à l’horizon 2002-2003. Dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, l’objectif est de créer 100 000 emplois dans les quatre à cinq années à venir en développant l’industrie des téléservices. S’agissant du secteur audiovisuel, il a annoncé que l’objectif était de lancer une chaîne de télévision publique culturelle et éducative dans les meilleurs délais possibles et d’autoriser ultérieurement trois ou quatre chaînes privées commerciales ou culturelles. Enfin, il a confirmé l’organisation de Dakar 2001, par le réseau Anaïs, qui portera sur le thème « Citoyenneté et Société de l’information » et abordera la problématique de la démocratie, de l’État de droit au regard de la citoyenneté, d’Internet et la société de l’information.

Le Soleil : http://www.lesoleil.sn/
Anaïs : http://www.anais.org/

Étude pour la validation de la grappe « économie des NTIC »

Le 25 septembre 2000, le Groupe de Réflexion sur la Croissance et la Compétitivité des Entreprises (GRCC) et la Fondation du Secteur Privé ont lancé une étude financée par la Banque Mondiale destinée à valider le choix de la grappe « Economie des nouvelles technologies de l’information et de la communication » comme une des grappes prioritaires pour le développement économique du Sénégal. Ouverte par Hamat Sall, secrétaire général du GRCC, la rencontre a vu plusieurs présentations faites par Amadou Top sur la nouvelle économie, le Professeur Mamadou Guèye sur la télémedecine, Mohamed Tidiane Seck sur le télé-enseignement et Abdoulaye Ndiaye sur l’approche grappe.


Infrastructures et services


Sud-Informatique devient fournisseur de services Internet

Depuis le 1er septembre 2000, Sud-Informatique s’est lancé, à Ziguinchor, dans la commercialisation d’accès Internet. En devenant fournisseur de services Internet (FSI), trois ans après l’ouverture en janvier 1997 d’un cybercafé, Sud Informatique vise à poursuivre ses efforts de promotion des TIC en Casamance, à oeuvrer à une plus grande décentralisation des technologies, des savoirs et savoir-faire et à offrir des coûts d’accès qui tiennent mieux compte de la situation locale. Après l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et le Trade Point Sénégal qui a installé des antennes à Thiès, Mboro, Joal, St-Louis, Podor et Dagana, Sud Informatique est le troisième fournisseur de services Internet à ouvrir ses portes hors de la capitale qui en compte à elle seule plus d’une dizaine.

Sud Informatique : http://www.sudinfo.sn/
FSI du Sénégal : cliquez ici


Projets


Le Parti de l’Indépendance et du Travail bientôt sur Internet

Sur l’initiative de la fédération de France, le Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) devrait bientôt disposer d’un site Internet. Rappelons pour mémoire que And-Jëf-Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme (AJ-PADS), le Parti Socialiste (PS), l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) et Idrissa Seck, numéro 2 du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), disposent déjà d’un site web.

AFP : http://www.afp-senegal.org/
AJ-PADS : http://www.ajpads.org/
PS : http://www.telecomplus.sn/ps/
Idrissa Seck : http://www.idrissa.com/

Convention entre la Direction Générale des Impôts et Domaines et le TPS

La Direction Générale des Impôts et Domaines et le Trade Point Sénégal ont signé une convention pour la mise en place d’un système automatisé pour l’administration fiscale. Dans le cadre de cette convention, il est notamment prévu l’institution d’un dossier unique pour le contribuable, l’automatisation de l’enregistrement des actes et l’informatisation de la Direction de la Vérification et Enquêtes Fiscales. L’informatisation de la conservation foncière et du cadastre fiscal des capitales régionales est également prise en compte par cet accord de partenariat qui devrait permettre à l’Etat de recouvrer plus efficacement toute une série de taxes et impôts.

Trade Point Sénégal : http://www.tpsnet.org/

Création d’une association des régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest

A l’issue de l’atelier sur la régulation organisé conjointement par la Nigerian Communications Commission (NCC), la Federal Communications Commission (FCC) et l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), dans le cadre du deuxième sommet africain de l’Internet, AFRINET 2000, qui s’est tenu à Abuja (Nigéria) du 18 au 22 septembre 2000, il a été retenu le principe de la création d’une association des régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest réunissant toutes les structures en charge de la régulation dans les pays de la CEDEAO. Dénommée West Africa Telecommunications Regulators Association (WATRA) en anglais, cet organisme se veut un forum régional de discussion en vue de l’harmonisation des politiques de télécommunications et de régulation à l’image de ce qu’est la Telecommunications Regulators Association of Southern Africa (TRASA) pour l’Afrique australe. La version française du communiqué final d’AFRINET2000 est disponible sur le site web d’Osiris à l’adresse suivante : http://www.osiris.sn/AFRINET2000.htm.

AFRINET 2000 : http://www.ncc.gov.ng/afrinet_2000.htm
TRASA : http://www.trasa.org/
FCC : http://www.fcc.gov/
UIT : http://www.itu.org/


Rendez-vous


Global CN 2000 : Premier Congrès International des Réseaux Citoyens

Du 2 au 4 novembre 2000 se tiendra à Barcelone (Espagne) Global CN 2000 : le Premier Congrès International des Réseaux Citoyens. L’expression « Réseaux Citoyens » est un terme générique pour définir les différentes formes d’utilisation d’Internet et des technologies de l’information au service de la transformation de nos sociétés et communautés. Les réseaux citoyens regroupent des gens voulant participer au renouveau de leur propre société à l’ère numérique. Aux quatre coins du monde, les membres des réseaux citoyens travaillent ensemble afin de développer des stratégies, des ressources et des associations pour promouvoir le développement local et pour lutter contre ce qu’on a coutume d’appeler la « fracture numérique » ou la division des sociétés entre « inforiches » et « infopauvres ». En février de cette année s’est tenue, Bamako 2000 (Mali), une conférence décisive sur « Internet et le développement » qui a débouché sur la Déclaration de Bamako et sur la rencontre de membres de réseaux citoyens provenant de trois continents - Afrique, Europe et Amérique du Sud - qui a initié la dynamique « Global CN 2000 ». Toutes ces initiatives cherchent à favoriser bien entendu l’accès du plus grand nombre à Internet, mais plus généralement à éviter l’exclusion de milliards de personnes de la société de la connaissance. Cette initiative constitue une opportunité de rassembler les réseaux citoyens du monde entier, d’échanger des expériences, d’identifier les thèmes clés et les zones d’action, de s’engager dans un dialogue avec d’autres acteurs provenant de la société civile ainsi que du secteur public et privé... et de mettre en marche des mécanismes pour permettre la participation des ces acteurs aux débats internationaux sur la société de l’information. A Barcelone, il s’agira de réfléchir à comment « Construire Internet par et pour les citoyens ».

Global CN 2000 : http://www.globalcn2000.org/
Déclaration de Bamako : cliquez ici
Bamako 2000 : http://www.bamako2000.org/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, septembre 2000


Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)