twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

eLearning Africa : perspectives post-Abidjan

vendredi 22 novembre 2019

Les organisateurs d’eLearning Africa, le plus grand événement consacré aux technologies appliquées à l’apprentissage et à la formation, donnent au monde entier l’image d’une « Afrique dynamique et innovante ». De leur avis, l’édition de cette année, organisée du 23 au 27 octobre à Abidjan, en Côte d’Ivoire, sous le thème « Les clés de l’avenir : capacité d’apprentissage et employabilité » a été « un véritable succès ».

« eLearning Africa est une conférence centrée sur le contenu, qui rassemble tous les acteurs du domaine de l’éducation numérique, notamment les chercheurs, les éditeurs d’outils et les entreprises (petites et grandes). C’est un formidable espace de rencontre », déclare Rebecca Stromeyer, fondatrice d’eLearning Africa et Directrice générale d’ICWE GmbH, l’entreprise allemande qui organises l’événement. « L’événement a permis de montrer au monde l’image d’une Afrique dynamique et innovante, avec un accent mis sur le rôle des technologies dans l’expansion des possibilités éducatives et l’atteinte des objectifs de développement définis par les Nations Unies. »

eLearning Africa s’est faite une réputation en la matière et est devenue la principale plateforme de discussion des sujets clés liés à l’éducation et à la formation en Afrique. Son programme prévoit une table ronde ministérielle, ainsi que des débats, des séminaires et des discussions. Un ministre a qualifié l’événement de « nouveau théâtre de référence pour la transmission intergénérationnelle de nouvelles connaissances au niveau continental ».

La Ministre ivoirienne de l’Éducation, S.E. Mme Kandia Kamossoko Camara, a déclaré pendant la conférence que le double accent mis sur l’employabilité et sur la capacité d’apprentissage était vital.

« Il s’agit de l’employabilité des jeunes dans un contexte mondial concurrentiel et de l’appropriation des valeurs morales et civiques », a-t-elle ajouté. « Il n’est plus question de former des commis de bureau pour répondre aux besoins de l’administration (cette ère est révolue !) ; il s’agit de forger les Africains d’aujourd’hui et de demain aux exigences de la concurrence mondiale ouverte, de consolider les talents et les compétences individuelles et collectives, et de favoriser l’insertion socioprofessionnelle dans un monde aux prises avec l’emploi. »

Au rang d’autres intervenants aux séances plénières de la conférence, l’on peut citer Martin Dougiamas, fondateur de Moodle, devenue la plus importante plateforme éducative du monde, et le Professeur N’Dri Thérèse Assie-Lumumba de l’Université de Cornell, qui est l’une des éminentes expertes en éducation comparée.

La conférence eLearning Africa a été agrémentée d’une exposition où des entreprises et organisations internationales ont présenté des solutions, services et formations fondés sur les nouvelles technologies.

Toutefois, eLearning Africa est bien plus qu’une conférence et une exposition. C’est également un réseau d’experts d’Afrique et du monde, qui aide l’Afrique à tirer parti des offres technologiques pour étendre la portée de l’éducation.

« En quatorze années d’existence, eLearning Africa a contribué considérablement à l’expansion de l’éducation en Afrique », affirme Rebecca Stromeyer. « Notre réseau d’experts à travers le monde est unique, car constitué de personnes qui aident à transformer les perspectives des Africains. Pendant les conférences eLearning Africa, les gens venus du monde entier se réunissent, échangent des idées, nouent des partenariats et créent des amitiés. Ce sont des événements très spéciaux. »

Conférence annuelle panafricaine consacrée à l’étude du potentiel de nouvelles technologies de communication pour le rayonnement des opportunités éducatives. Sa première édition à Addis Abeba en 2005, la conférence se tient chaque année dans une capitale africaine différente. Elle a favorisé une croissance massive de l’offre d’apprentissage assisté par les technologies et joue désormais un rôle majeur dans l’enseignement, la formation, la recherche et le développement des écoles, instituts de formation, universités, entreprises et organisations à travers l’Afrique. En outre, la conférence a permis à des millions d’Africains d’élargir leurs horizons et de tirer parti de possibilités infinies qu’offrent les nouvelles technologies pour étudier et acquérir de nouvelles compétences et qualifications.

Pour plus d’informations sur la conférence et l’exposition eLearning Africa ou la table ronde ministérielle associée, qui réunira les ministres chargés de l’Éducation et des TIC, veuillez contacter Rebecca Stromeyer.

Contexte de la conférence

eLearning Africa est le principal événement consacré aux TIC appliquées à l’apprentissage, à la formation et au développement des compétences en Afrique. La conférence rassemble des politiques de haut niveau, des décideurs et des professionnels de l’éducation, de l’entreprise et du gouvernement. En 14 ans, eLearning Africa a accueilli 18 800 participants provenant d’une centaine de pays, dont plus de 85 % du continent africain. Plus de 3 700 intervenants se sont exprimés sur pratiquement tous les aspects des technologies appliquées à l’apprentissage et au développement des compétences. Plateforme panafricaine, la conférence eLearning Africa est un événement à ne pas manquer pour tous ceux qui souhaitent nouer des liens et des partenariats internationaux et interprofessionnels, et approfondir leurs connaissances, expertises et capacités d’action. En exposant les tout derniers produits, idées et solutions issus du monde entier, la conférence et l’exposition associée offrent « des possibilités remarquables d’échange et de mise en relation ainsi qu’un lieu unique d’observation du marché des technologies de l’éducation en Afrique », selon les organisateurs.

(Source : ELearning Africa, 22 novembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)