twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

eLearning Africa 2017 : Maurice accueille la grand-messe annuelle de l’éducation à distance

samedi 1er juillet 2017

La 12ème conférence internationale eLearning Africa se déroulera à Maurice les 27, 28 et 29 septembre prochains. Près de 700 participants du monde entier sont attendus pour ce grand évènement, symbole de l’émergence et des espoirs du continent africain dans l’éducation et le numérique.

Créer un pont entre Maurice et l’Afrique en matière de eLearning. C’est l’ambition affichée du gouvernement mauricien, en marge de la conférence internationale eLearning Africa 2017. Une mission orchestrée par le professeur Vinayagum Chinapah, de l’Institute of International Education de l’Université de Stockholm. Ce Mauricien, établi en Suède depuis plus de 40 ans, est un fervent ambassadeur de Maurice en Europe. « La conférence eLearning Africa est un rendez-vous incontournable pour les professionnels mondiaux de l’éducation et de la formation. Je suis fier d’être associé à la tenue de cet événement à Maurice. Il s’agit de la plus importante manifestation e-learning du continent africain », dit-il.

Conférence panafricaine

Lancée en 2005, eLearning Africa est la plus importante conférence panafricaine, agrémentée d’une table ronde ministérielle, sur l’usage des TIC appliquées à l’éducation et à la formation. Placée sous le thème « L’apprentissage en Contexte », cette 12ème édition réunira des décideurs de premier plan, des professionnels et experts de l’éducation, du gouvernement et du secteur privé, afin de partager les points de vues concernant la manière de façonner le futur de l’éducation et de la formation sur le continent.

Les questions suivantes seront abordées : quelles sont les principales considérations culturelles et contextuelles affectant le développement de nouvelles opportunités à travers l’apprentissage assisté par les technologies ? Comment localiser les contenus pour maximiser les opportunités ? Comment appliquer ou adapter les technologies pour faire face aux conditions et aux besoins locaux ? Dans une Afrique qui change rapidement, comment maintenir et sauvegarder la connexion aux traditions et contextes ?

Géraldine Geoffroy

(Source : Défi Média, 1er juillet 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)