twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

.africa : L’enregistrement de noms de domaines dotAfrica ouvert aux gouvernements

mardi 27 août 2013

A partir de mi-Septembre, les gouvernements Africains pourront réserver des noms de domaines dotAfrica (.africa). Le ZA Central Registry, l’instance chargée d’administrer le nom de domaine de premier niveau .africa, lance la phase de réservation des noms de domaines qui ont une signification particulière pour les cultures et les civilisations de chacun des pays.

Ainsi, chaque gouvernement aura la possibilité à partir du 15 Septembre de réserver 100 noms de domaines dont 80 ont une signification étroitement liée à la culture du pays. Les 20 autres donneront la possibilité aux différents pays de lister des noms de domaines interdits, c’est-à-dire qui ne pourront être réservés par quiconque. Nous pensons par exemple à des noms de domaines qui pourront heurter le caractère éthique, liés au sexe ou à la politique ainsi qu’à des conflits ethniques comme nous en connaissons tant sur le continent.

Cette première phase de réservation sera suivie d’une deuxième phase permettant aux entreprises de réserver elles aussi leurs noms de domaines avant que le public ne puisse ensuite se servir, au courant du mois de Mars 2014. Alice Munyua du ZA Central Registry (ZACR) a affirmé : « Nous conseillons que les gouvernements adoptent un processus de consultation pour l’élaboration d’une liste nationale des noms réservés » .

Alice Munyua ZA Central RegistryElle ajoute : « Seul un représentant du gouvernement sera en mesure de soumettre des noms via la Portail de réservation de noms. Il incombe cependant à l’autorité gouvernementale compétente de réserver et de racheter des noms dans les délais fixés dans la politique RNL (Reserved Names List) en utilisant les systèmes et les outils réglementaires prévus. Une fois le processus terminé, les noms réservés ne seront disponibles qu’au bénéficiaire. »

La politique sur les noms de domaine .africa réservés peut être consultée ici : http://www.africainonespace.org/rnl...

Tout en espérant que nos gouvernements réagiront très vite à cet appel et prendront les dispositions particulières afin d’éviter tout conflit par la suite. Pour rappel, l’initiative du dotAfrica est de promouvoir un espace purement africain sur l’immensité qu’est le web.

(Source : TechofAfrica, 27 août 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)