twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un gouv.sn 2.0, même si...

mercredi 31 octobre 2012

Depuis jeudi dernier, une nouvelle version du site du gouvernement sénégalais, sous les noms de domaine www.gouv.sn et www.primature.sn, a été mise en ligne. EnQuête a fait un tour virtuel de cette plateforme 2.0 pour en apprécier les retouches qui y ont été apportées.

Bien que respectant les codes graphiques de son aînée, la nouvelle version 2.0 du site du gouvernement sénégalais, en ligne depuis jeudi dernier, surprend par une ergonomie nettement améliorée. En effet, l’incrustation d’animations flash sur la page d’accueil, de même que le mappage clair du site, sont autant de facteurs attrayants qui, non contents de plaire au regard, rendent aisée la navigation sur la plateforme.

Dans un style ’’sobre et fonctionnel’’ - dixit un communiqué de la cellule de presse de la Primature annonçant la disponibilité du nouveau profil - l’utilisateur peut consulter une panoplie très larges de contenus d’actualité et d’archives. L’intéressé peut aussi avoir accès à de nombreux services intéressants, comme une newsletter (ou infolettre) - et pourvu qu’elle fonctionne - permettant d’être tenu au courant des mises à jour du site via le mail. Plusieurs liens externes bien en évidence sur le portail permettent également d’être redirigés vers des plateformes auxiliaires, comme le site de l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), dédié à la facilitation des démarches administratives.

Autre point à saluer, le nouveau système de gestion de l’adresse des pages qui est passé du type ’’standard’’ (comprenez une suite de caractères alphanumériques répondant à la logique de référencement générique) à une dénomination beaucoup plus accessible au grand public parce que basée sur un système d’URL personnalisée. Par exemple, au lieu de se présenter sous sa forme réelle, c’est à dire ’’www.gouv.sn/spip.php ?article12’’, la page du Premier ministre est désormais accessible sous l’URL ’’www.gouv.sn/premier-ministre.html’’, plus facile à noter ou mémoriser pour consultation ultérieure.

En plus de ces nouveaux services, il y a bien sûr d’anciennes rubriques qui ont été revampées dans cette version 2.0, offrant toujours davantage de ressources aux internautes. On veut parler de la rubrique ’’Agenda’’ qui sert à annoncer les événements importants de l’activité des membres du gouvernement, à l’exemple de conférences, colloques, inaugurations, conseils interministériels, du calendrier prévisionnel des voyages des autorités, etc. Mais dommage que l’agenda ne soit pas encore bien fourni.

Quelques ratages

Annoncé également, le service de géolocalisation des institutions de l’État, laisse cependant à désirer. Ce n’est qu’une simple incrustation de cartes Google Maps… Jusque-là, pas la révolution promises, surtout quand on essaie d’imprimer la carte via l’onglet de la page ou de la télécharger au format PDF. On se heurte alors sans merci à l’erreur 404 (page non trouvée) ou à un fichier vide de toute substance.

Autres points négatifs, et récurents, la mise à jour des articles, éternellement renvoyées aux calendes grecques. Ce qui n’est pas pour fidéliser un quelconque lectorat, surtout par rapport à la rubrique actualités. Pareil pour les flux RSS (ou feed) qui, au lieu de ne charger que le texte d’un article ou d’une page, vous encombrent de contenu script qui n’a rien à faire là et peut au pire empêcher le contenu voulu de s’afficher correctement dans l’application de votre ordinateur qui y est dédiée.

Au total, la vitrine web du gouvernement à l’air très joli avec ses nouvelles retouches. Mais vu en considérant tout ce qu’on dit des performances IT de nos ingénieurs, il y a sûrement des choses pouvant être améliorées sur le plan technique…

Sophiane Bengeloun

(Source : Enquête, 31 octobre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)