twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel se défend

vendredi 15 juillet 2016

Condamnée à payer une amende de 13 milliards 959 millions Fcfa pour violation des dispositions du décret du 14 juin 2014, précisant certaines obligations quant au droit à l’information des consommateurs, Sonatel tente de se défendre. La société nationale de télécommunication (Sonatel) tient à rappeler qu’elle a procédé à la mise en conformité progressive de l’ensemble des points soulevés par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes dès le mois de décembre 2014.

C’est un véritable coup de massue que vient d’asséner l’Autorité de régulation télécommunications et des postes (Artp), gendarme du secteur, à la société nationale de télécommunication (Sonatel) pour non respect de la loi. La sanction porte sur une amende d’une valeur de 13.959.000.000 de FCFA et correspondrait à 3% du chiffre d’affaires 2015 de l’entreprise. L’Artp a notifié à Sonatel, ce mardi 13 juillet 2016, la décision N° 2016-002 du 19 mai 2016 portant sanction de Sonatel pour violation des dispositions du décret du 14 juin 2014, précisant certaines obligations quant au droit à l’information des consommateurs.

Pour sa défense, Sonatel s’est fendue d’un communiqué pour donner sa version des faits et se disculper. La Société nationale de télécommunications tient à rappeler qu’elle a procédé à la mise en conformité progressivede l’ensemble des points soulevés par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) dès le mois de décembre 2014. Selon le document parvenu à notre rédaction, il s’agissait notamment « du retrait du SVI (serveur interactif) qui permettait de traiter les demandes des clients de manière plus efficace ; de la gratuité des appels dirigés vers le 1441 et le 1413 ; de la continuité du service Client 24 heures sur 24 ».

« Sonatel est à ce jour totalement conforme aux dispositions du décret ci-dessus cité »

D’après le même communiqué, durant toute la période de mise en conformité, Sonatel a régulièrement tenu des réunions d’information avec l’Artp entre 2014 et 2015. Les responsables de la société se défendent que « malgré la complexité des tâches à mener (renégociation de contrats en cours avec les prestataires des centres d’appels et mise en place de nouveaux plateaux dans un délai très court), Sonatel est à ce jour totalement conforme aux dispositions du décret ci-dessus cité ». Toutefois, la société de téléphonie ne se radicalise pas, mais appelle à un règlement de cette affaire dans le consensus. « Face à cette situation et convaincue qu’un dialogue permettra de résoudre cette incompréhension, Sonatel envisage de faire un recours hiérarchique à cette décision », lit-on dans le document de la Sonatel.

Oumar Kandé

(Source : L’As, 15 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)