twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Radio Futur Média : A vous l’antenne !

mardi 2 septembre 2003

Une nouvelle radio vient de garnir le paysage médiatique sénégalais. Son nom Radio futurs média (Rfm), née sur les cendres de Sport Fm. Rfm veut, déjà, être le chantre du professionnalisme. Son baptême du feu a eu lieu hier. Sous l’œil de plusieurs reporters des canards, radios et… de la télé !

La dernière née des radios dakaroises, la Radio futurs média (Rfm) n’a pas trop traîné, hier, pour se faire connaître des auditeurs. A 6 heures et demie, la voix de la consœur Courani Diarra promettait l’enfer aux autres stations de la place. Mais pour cette édition, la superbe voix n’aura duré que le temps… d’une rose. Pour des raisons techniques, on a eu droit à un silence radio, meublée par une « plage musicale » nourrie.

A 10 heures, la devanture du grand immeuble Elimane Ndour qui abrite la Rfm, est bordée de plusieurs véhicules. Les responsables de la radio annoncent le passage de plusieurs confrères venus présenter des félicitations et apporter soutien au tout nouveau « bébé » des fréquences Fm. Dans la salle d’attente, le directeur de la Rfm, Mamoudou Ibra Kane multiplie les interviews, donne un coup de main par ci ou répond à une sollicitation par là. Changer tout d’un coup, d’une radio thématique à une radio d’information générale, n’est pas chose aisée. C’est ce « qui explique la panne du matin » (Ndlr : hier). L’ancien logiciel « Get pro » étant changé par la nouvelle version « Digit-pro », il y a de quoi avoir des problèmes de réglages pour le technicien Pape Dia.

Dans « l’équipe de choc », figurent des confrères comme : Alassane Samba Diop, Antoine Diouf, El Hadj Assane Guèye, Daouda Diouf, Jean-Pierre Corréa, Khalifa Diakhaté, le doyen Abdoulaye Diaw, Bougane Guèye Dany et Boubacar Cambel Dieng, entre autres.

A 34 ans, Mamoudou Ibra Kane, le directeur de la nouvelle station compte relever un vrai défi. Il compte beaucoup sur cette équipe déjà connue dans le paysage médiatique pour « assurer une place au soleil ». La Rfm, dont la mise en ondes a coûté plusieurs dizaines de millions de francs, n’a pas la prétention de réinventer la radio. « Nous avons une équipe que nous pensons professionnelle mais aussi nous avons fait une grille des programmes qui, à notre avis, va répondre à des attentes qui n’ont pas été toujours satisfaites par les radios qui sont là », déclare le directeur.

La grille des programmes se divise en trois parties. Il y a d’abord « Fm matin », de 6 heures 30 à 9 heures, qui va permettre de « joindre l’utile à l’agréable ». A côté, il y a la météo, le bulletin de santé, l’agenda culturel, les éditions d’actualité, l’actualité décalée, des reportages, des dossiers, mais aussi des genres journalistiques qui « se font rarement comme les portraits, les billets », souligne M. Kane. Il y a aussi « Rfm midi » qui va de midi à 14 heures avec des éditions d’information en Français et en Wolof).

Le baptême de « Rfm midi » a été dirigé hier par Jean-Pierre Corréa avec un talent avéré. Il faut ajouter à cette grille « Rfm soir » qui débute à partir de 18 heures pour se terminer à minuit.

Après ces éditions d’information, on annonce une émission appelée « L’Actu en question » qui va consister à revenir sur le fait du jour et inviter des personnalités qui ont une certaine expertise des problèmes posés et puis ouvrir l’antenne aux auditeurs pour qu’ils réagissent (en français et wolof).

Entre 21 et 22 heures, quand toutes les autres radios feront des éditions d’information, Rfm n’en fera pas. « C’est L’Actu en question qu’on va faire et une édition internationale en Français et en Wolof mais avec des angles de traitement assez différents. Il faut que l’animateur fasse un effort de recherche et qu’on évite un peu de faire le bla-bla-bla », promet Mamoudou Ibra Kane. Les auditeurs pourront se marrer aussi avec des humoristes comme Baye Ely et Seune personnages célèbres de la série « Goorgorlu ». Sans oublier l’émission religieuse catholique « Ecclésiale » avec Antoine Diouf.

Les grands reportages, c’est pour les week-end. Les mordus du foot doivent se préparer pour les samedis et dimanches avec l’émission « En direct des stades » suivie le lundi des « Prolongations ». Il y a aura aussi des débats vifs, contradictoires avec des personnalités importantes et qualifiées, en direct autour de thèmes variés. Et pour l’avenir, Rfm va s’élargir pour se frotter avec… la télévision.

Bon vent.

Kankoué NOUWODJRO (Source : Le Quotidien 2 septembre 2003)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)