twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Que la Fête fut belle !

samedi 31 mars 2001

Dakar, Pikine, Thiès, Saint-Louis, Kolda, Ziguinchor, cette année la Fête de l’Internet ne s’est pas résumée à une manifestation dakaro-dakaroise mais elle a véritablement pris une dimension nationale conformément aux souhaits de ses organisateurs. Partout, affluence et intérêt ont été notés chez les jeunes comme chez les moins jeunes, faisant de cette fête une grande manifestation populaire et non un simple rendez vous d’experts et de passionnés. Mieux, cette troisième édition de la Fête de l’Internet au Sénégal a vu cette année la participation, pour la première fois, du Président de la République en personne, qui a profité de l’occasion pour annoncer la création à partir de l’année prochaine d’un grand prix du chef de l’État pour les Nouvelles technologies de l’information et de la communication. Maître Abdoulaye Wade, tout en rappelant sa volonté de faire du Sénégal un pays phare dans le domaine des TIC en Afrique, a été particulièrement frappé par les logiciels libres alors qu’a-t-il dit le Gouvernement achète ceux qui lui sont nécessaires à prix fort. La réussite de cet événement à Dakar comme dans les régions montre une fois de plus que les technologies de l’information et de la communication en général et Internet en particulier ne sont pas un luxe qui doit être réservé à une élite mais bien un outil qui doit être mis à la disposition du plus grand nombre, dans les villes comme dans les zones rurales, pour contribuer à la résolution des problèmes de développement auxquels fait face le Sénégal. Par ailleurs, il serait important que l’intérêt porté par le Chef de l’Etat aux logiciels libres débouche sur une véritable prise de conscience et que le Gouvernement et l’Administration deviennent des utilisateurs modèles et des promoteurs zélés de ces instruments comme c’est déjà le cas dans d’autres pays. Enfin, ici et là les acteurs ont une fois de plus dénoncé, la cherté du matériel et des logiciels et le coût des communications téléphoniques soulignant par la même que si l’on veut réduire la fracture numérique il faut d’abord et avant tout commencer par réduire la facture numérique.

Amadou Top
Président d’OSIRIS

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)