twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Modernité et fiabilité

mardi 6 septembre 2005

Pays pionnier dans plusieurs domaines en Afrique, le Sénégal va vers le vote avec de nouvelles cartes d’électeurs numérisées. Cette idée des autorités du pays fera sans doute tache d’huile dans notre continent. Lorsqu’elle a pourtant été annoncée, plusieurs de nos compatriotes avaient développé des réserves particulières pour avoir pensé que celle-ci, vu son coût, près de 14 milliards de F. Cfa, serait différée ou rangée aux calendes grecques.

Cela n’a pour autant pas empêché les autorités d’opter pour la modernité et la sécurité du citoyen. Cela veut dire qu’en un temps record, les nouvelles cartes seront livrées aux demandeurs, contrairement à l’ancienne formule.

Aujourd’hui, d’une pierre, le citoyen fera deux coups en obtenant une carte nationale d’identité numérisée et une carte d’électeur sans bourse délier.

Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, qui encourage ce projet, est connu pour son engagement pour la transparence et la fiabilité des élections. Et sur ce chemin, il est possible de faire avec le numérique. Qui est une exigence de ce millénaire.

Nous n’avons pas le droit de rater ce rendez-vous capital. C’est tout le Sénégal qui y gagne. D’où l’importance de l’inscription sur les listes électorales. Elle donnera à tous les citoyens en âge de voter le passeport pour jouir de leurs droits civiques : le droit de vote.

L’enjeu est ainsi d’une importance capitale pour notre pays dont on dit de ses citoyens qu’ils sont de “ grands abstentionnistes ”. Le moment est donc venu de démontrer le contraire en allant s’inscrire sur les listes électorales. La carte d’électeur est la plus grande arme du citoyen.

Nos compatriotes de l’extérieur ne seront pas laissés en rade car, comme l’a confirmé le ministre de l’Intérieur à l’Assemblée nationale, toutes les dispositions sont déjà prises pour leur inscription sur le nouveau fichier. Il y a lieu de saluer cette initiative qui confirme que le Sénégal est en marche.

ABDOULAYE THIAM

(Source : Le Soleil, 6 septembre 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik