twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La leçon d’Africable à Maître Wade

mardi 28 juin 2005

Le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, a été dimanche dernier l’invité de La Grande interview, une nouvelle production mensuelle de « la chaîne du continent », Africable. Mais en acceptant d’accorder une interview à une chaîne de télévision privée, le président de la République a dû amener certains observateurs à s’interroger sur sa démarche. Nombre d’entre eux se sont jusque-là rendus compte que Me Wade ne s’est jamais montré enthousiaste quant à l’ouverture de la télévision au secteur privé. Même si, nous ne nous attendions guère à ce que le chef de l’Etat sénégalais, qui est un panafricaniste dans l’âme, décline l’« offre » que lui a été faite « la chaîne du continent », Africable, d’exprimer à nouveau ses idées sur la marche du continent. .

Seulement, il ne faudrait pas perdre de vue qu’Africable, qui entend à travers cette nouvelle production, La Grande interview, servir de tribune et donner la parole aux chefs d’Etat et autres directeurs de sociétés sous régionales voire régionales, s’est faite une place dans le paysage médiatique africain grâce aux initiatives privées. Et si le président malien, Amadou Toumani Touré, avait émis les mêmes doutes quant à la libéralisation du secteur privé pour l’émergence de nouvelles chaînes de télévision, Africable ne serait pas là pour proposer de grands plateaux. Avec, justement, comme invité un Wade hostile à toute idée de télévision privée. Aujourd’hui, il semble évident que le Sénégal ne peut plus uniquement se limiter à accompagner le développement des radios privées, tout en se réclamant du cercle restreint des « grandes démocraties de l’Afrique ». En donnant son accord pour l’ouverture de télévisions privées, dont appellent de tous leurs vœux les professionnels de l’information et autres promoteurs des médias, le président Wade va poser un acte majeur dans la construction d’un Sénégal plus ouvert sur le monde. Un Sénégal où le concept de la « liberté d’expression » trouver réellement son sens.

Mbagnick NGOM

(Source : Wal Fadjri, 28 juin 2005)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)