twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La communauté sénégalaise du CMS e.commerce PrestaShop se renforce

jeudi 27 juillet 2017

Jumia a certainement beaucoup contribué à la croissance du e.commerce au Sénégal voir en Afrique. Mais parler d’e.commerce c’est avant tout, parler de commerce, de produits, d’échanges, de zone de chalandise etc. et surtout de plateforme technique permettant de motoriser tout cela. Il existe pléthore de solutions e.commerces dont les ténors américains, Woocommerce (cette extension de WordPress dédiée au e.commerce), Magento, Durpal Commerce, Shopify, OpenCart pour ne citer que cela. Il existe aussi les challengers du coté des français dont le CMS le plus utilisé est Prestashop, sujet de notre billet.

Prestashop est une solution Open Source française de création de site ecommerce. Lancée en 2007 et connue pour sa simplicité d’utilisation, plus de 250 000 boutiques en ligne ont été créé sous PrestaShop. Qui dit Open Source dit multitude de thèmes et de plugins, proposés sur la boutique Prestashop, mais également en dehors, par des développeurs externes.

Depuis quelques années, PrestaShop a lancé un programme ambassadeur, afin d’être le plus proche possible avec sa communauté. Les ambassadeurs sont presque partout dans le monde et SocialNetLink a échangé avec son ambassadeur sénégalais attitré du nom de Mohamadou Ndiaye à l’occasion de l’organisation de la Rencontre Prestashop : Entretien !

Présentation ?

Mohamadou Ndiaye CEO et Fondateur de PrestaDak. Je suis par ailleurs Ambassadeur de PrestaShop à Dakar. Je suis Développeur web et formateur web, spécialiste du e-commerce et de la plateforme PrestaShop. Pour d’information n’hésitez pas a consulter mon profil : https://www.linkedin.com/in/mohamad...

Socialnetlink : Comment se comporte le e-commerce sénégalais en 2017, voire le e-commerce en Afrique ?

Mohamadou Ndiaye : D’après les dernières données, la courbe de la pénétration du e-commerce dans le marché Africain et au Sénégal en particulier est en parfaite croissance. Il ne faut pas oublier que c’est un secteur très récent et pas complément mature en Afrique. On peut dire que nous sommes dans phase de test du e-commerce. Nous avons des embryons de plateformes e-commerce au Sénégal qui essaient de trouver le juste équilibre entre le e-commerce proprement dit et la réalité sociaux économique du pays. Aujourd’hui on assiste à une prolifération massive de boutique en ligne au Sénégal, ce qui est une bonne nouvelle. Mais de nombreuses barrières se dressent contre le développement de ce secteur. Parmi ces barrières, nous pouvons en citer :

a. La carence des entreprises spécialisées dans la logistique. La logistique reste une partie très importante dans la vente en ligne. Bien que de petites PME arrivent à couvrir la Capital Dakar, il faudrait quand même dans l’avenir que les livraisons puissent couvrir tout le territoire national et au-delà des frontières aussi. Il faudrait qu’ils arrivent à répondre aux délais très courts de livraison exigés par le secteur de l’e-commerce.

b. Outre le problème de la logistique, les paiements sont aussi un facteur bloquant dans la croissance de ce secteur. Il faudrait que les banques s’ouvrent dans les paiements en ligne, et aussi qu’ils allègent les conditions préalables d’octroi de leurs technologies. Il Y a certaines banques qui ont déjà fait ce pas, mais les processus d’octroi et le taux élevé des prélèvements dans les transactions font que les commerçants ne sont pas prêts à aller vers les banques. Par ailleurs les acteurs du mobile banking et de paiement mobile doivent aussi se tourner vers la vente en ligne en mettant par exemple à la disposition des commerçants des API pouvant communiquer directement avec leur boutique.

c. L’internet n’ayant pas encore fini de couvrir tout le pays, le pourcentage des internautes qui achètent en ligne reste très faible. Ceci peut s’expliquer aussi par un manque de confiance des clients vis-à- vis des boutiques en ligne. De ce fait les e-marchands doivent vraiment travailler sur ce point afin d’acquérir la confiance des usagers. Cela doit être accompagné aussi par la bancarisation de la population afin de permettre des transactions en ligne plus massive et plus simple.

d. L’Etat doit aussi réguler le secteur par des textes de loi afin de protéger les e-commerçant et les usagers (clients). Il faut que chacun des deux parties puisse se référer à la loi en cas de litige. Car beaucoup de secteurs d’internet ne sont pas encore régulés par la loi au Sénégal. La législation dans ce secteur est quasiment inexistante. Ce qui au long cause de vrai problème.

Dans l’ensemble nous pouvons dire que le e-commerce se comporte bien mais si tous les points cités au-dessus sont mise en action, l’e-commerce aura un bel avenir au Sénégal et en Afrique en général.

SocialNetLink : Quelle est d’après vous, la solution technique e-commerce la plus utilisée au Sénégal ? Quelle est la killer feature de PrestaShop ?

Mohamadou Ndiaye : Au Sénégal, je ne pourrais pas dire avec précision la solution la plus utilisée, il nous faudrait faire quelque sondage afin de le déterminer. Mais les deux solutions qui viennent en tête restent quand même WooCommerce et PrestaShop. Le point fort de PrestaShop, c’est surtout le fait d’être une solution technique spécialement taillée sur mesure pour le e-commerce. PrestaShop est une solution 100% orientée dans les boutiques en ligne. Elle est gratuite et vient par défaut avec tous les outils nécessaires pour lancer une boutique en ligne quel que soit sa taille. PrestaShop est une solution robuste et mature utilisé par de grands ténors du e-commerce à travers le monde. J’ai constaté aussi qu’au Sénégal, certaines grandes boutiques de e-commerce sont faites avec PrestaShop. L’outil est simple d’utilisation et y a une très grande communauté prête à vous épauler en cas de soucis. PrestaShop est en constante évolution, ce qui fera de cette technologie la meilleure sur le marché international. Aujourd’hui plus 270.000 sites e-commerce sont fait avec PrestaShop. Nous avons une communauté de plus de 1 millions et sommes présent dans 190 pays.

PrestaShop a été gagnant du « CMS CRITICS AWARD » pour les éditions 2014, 2015 et 2016, comme meilleurs solution e-commerce open source. Source :(https://www.cmscritic.com/awards/)

Ce qui prouve qu’il répond vraiment au besoin des e-commerçants.

SocialNetLink : Un dernier mot pour l’événement "La rencontre PrestaShop ?

Mohamadou Ndiaye : Depuis quelques années, PrestaShop a lancé un programme ambassadeur, afin d’être le plus proche possible avec sa communauté. Les ambassadeurs sont presque partout dans le monde et j’en suis un. A travers ce programme, nous organisons régulièrement des événements afin de partager avec la communauté les bonnes pratiques dans le milieu e-commerce et aussi de l’utilisation de la solution PrestaShop. Ces rencontres, nous permettent de recueillir les suggestions, problèmes que la communauté rencontre dans l’utilisation de la solution. Cela nous permet ainsi d’améliorer les futures versions de PrestaShop. Ainsi afin de permettre aux e-marchants de bien booster leurs ventes et aussi utiliser les réseaux sociaux a bon échéant dans leur business, nous avons choisi pour cette rencontre comme sujet « L’importance des réseaux sociaux et comment les utiliser dans le e-commerce ». Car les réseaux sociaux sont aujourd’hui une passerelle très importante pour promouvoir ses produits et services. Cependant il faut savoir les utiliser à bon escient, c’est que nous tenterons montrer lors de cette rencontre.

Nous invitons ainsi tous les acteurs du e-commerce à cette rencontre afin de discuter et d’échanger sur le e-commerce. Cette rencontre est gratuite et ouverte à tous. La rencontre se tiendra le 29 juillet 2017 à partir de 18h à Jokkolabs, 41 Voie de dégagement Nord, Sacré-Cœur 3 4ème phase, Dakar.

Vous pouvez vous inscrire ici : Evenbrite Ou Meetup

SocialNetLink : Merci Son excellence Mohamadou Ndiaye Ambassadeur PrestaShop au Senegal

(Source : Social Net Link, 27 juillet 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)