twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La bibliothèque de Touba veut miser sur les TIC pour vulgariser son contenu

lundi 30 novembre 2015

La bibliothèque Cheikhoul Khadim de Touba, communément appelé ‘"Daray Kamil", ambitionne de vulgariser son contenu à travers les Technologies de l’information et de la communication(TIC), a annoncé son conservateur adjoint, Serigne Malick Diattara.

"Ce projet a l’aval des autorités de la ville sainte de Touba, plus particulièrement du khalife général Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké", a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS, lundi.

Selon le conservateur adjoint de ’’Daray Kamil’’, cette modernisation par les TIC vise à "rapprocher la bibliothèque du grand public à travers un site web".

"Ce grand projet consiste à concevoir des recueils de khassidas (poèmes en l’honneur du Prophète Mouhammad) en utilisant les Technologies de l’information et de la communication(TIC) pour permettre à tout arabisant de pouvoir les lire, car le message de Cheikhoul Khadim est universel", a-t-il indiqué.

De l’avis de Serigne Malick Diattara, la bibliothèque Cheikhoul Khadim de Touba est "un important lieu de savoir et de culture regorgeant de ressources matérielles (manuscrits) et immatérielles dont la plupart sont des œuvres de Cheikh Ahmadou Bamba", le fondateur du mouridisme, l’une des principales confréries musulmanes sénégalaises.

Située à l’est de la grande mosquée de Touba, cette bibliothèque renferme des œuvres affairant au mouridisme en général et à l’Islam en particulier. Celles-ci sont classées dans "5 grandes salles spéciales" avec des fonctions bien précises.

"Dans la salle 1, on trouve que des manuscrits du Coran écrits de la main par Serigne Touba, ainsi que des objets personnels du fondateur du mouridisme", a expliqué M. Diattara.

La salle 2 contient les khassidas (poèmes) de Cheikh Ahmadou Bamba et quelques témoignages d’écrivains et de poètes sénégalais et mauritaniens sur le fondateur du mouridisme, a-t-il renseigné.

La salle 3 renferme des ouvrages de culture générale, en arabe et plusieurs langues, pendant que la 4 conserve les ouvrages parlant de l’histoire de l’islam et des biographies des grands érudits musulmans du Sénégal et de l’Afrique noire, a ajouté le conservateur adjoint.

La salle 5 est destinée aux chercheurs et touristes qui visitent qui peuvent consulter gratuitement les ressources documentaires de cette partie de la bibliothèque, a poursuivi Serigne Malick Diattara.

La bibliothèque Cheikhoul Khadim de Touba fut fondée en 1977 par Serigne Abdoul Ahad Mbacké, le 3e khalife général des mourides.

(Source : APS, 30 novembre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)