twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La banque centrale encourage l’utilisation de la monnaie électronique pour pallier la pénurie de petite monnaie

mercredi 10 juillet 2019

Le paiement électronique et bancaire est la solution la plus indiquée pour mettre fin au phénomène de la pénurie de billets de petites coupures et de pièces de monnaie, qui constitue "une situation anormale", a indiqué mardi à Dakar le directeur national de la BCEAO pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lo.

"C’est des milliards que nous dépensons chaque année pour approvisionner le marché (en petite monnaie), pour mettre fin à ce phénomène nous avons pris langue avec tous les acteurs (…) c’est une situation anormale", a-t-il dit.

"Nous allons compter sur les banques démarrer le processus durant le mois d’août et voir comment satisfaire les besoins dans leur intégralité. La Banque centrale a fait des commandes express pour augmenter la mise en disponibilité mais il faut que cela se fasse avec la monnaie électronique, il faut que les gens utilisent la monnaie électronique à travers notamment les terminaux de paiement électroniques", a insisté M. Lo en conférence de presse, invitant les média à sensibiliser les populations sur cette question.

Selon lui, il s’agira d’échanger sur des solutions qui doivent être mis en œuvre avant de les expérimenter au mois d’août avec une enquête auprès des entités comme les pharmacies, les grandes surfaces, les alimentations générales, les boulangeries ou encore les sociétés de péage.

"L’ensemble des directeur généraux des banques ont marqué leur accord pour que ce service-là puisse être décentralisé, au lieu que tout le monde vienne à la banque centrale qui peut être dans l’incapacité de satisfaire tout le monde pour des raisons horaire", a-t-il indiqué.

"Nous avons insisté auprès des pharmacies", pour qu’elles s’équipent en Terminaux de Paiement Electronique (TPE), a-t-il signalé, ajoutant que le système bancaire "est disposé à revoir les conditions de tarification pour à la fois fournir les services billets et monnaie et faire en sorte que les gens puissent payer avec leur téléphone ou leur carte bancaire".

Il a notamment rappelé que payer des commissions pour faire la monnaie est illégale, une pratique que la nouvelle loi sur le faux monnayage considère comme une infraction passible de sanction, a-t-il conclu.

(Source : APS, 10 juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)