twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La GSMA peine à définir la 5G

jeudi 11 décembre 2014

Si du côté de certains pays européens et asiatiques la course à la découverte des protocoles pour la 5G est déjà engagée, pour l’Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA) une définition exacte de cette nouvelle technologie pose encore problème. En effet, dans son rapport sur la 5G, GSMA ressort clairement les dissensions des groupes télécoms qui la composent au sujet de ce nouvelle génération de télécommunications par mobile.

Alors que certains opérateurs considèrent que la 5G doit être une fusion de la 2G, 3G et 4G qui donnera alors une performance plus grande, d’autres estiment que la 5G doit être une toute nouvelle technologie révolutionnaire, surpassant même la mise en commun des précédentes. Selon cette seconde conception de la 5G, huit critères doivent la définir. Mais deux parmi eux, le temps de latence de moins de 1 millième de seconde et une bande passante de plus d’1Gbps posent problème parce qu’ils semblent peu réalisables. Avec ces critères, la connexion se fera presque à la vitesse d’un battement de cil.

Autre point qui fait débat au sein de la GSMA, ce sont les cas d’utilisation de la 5G. Aujourd’hui, la 4G se montre largement appropriée pour presque tout. De l’internet mobile à la vidéoconférence. Il est clair qu’une technologie d’une envergure de la 5G ne pourra pas être destinée à des banalités. Sa capacité suppose l’accès à un grand nombre de données en un laps de temps réduit.

(Source : Agence Ecofin, 11 décembre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)