twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BAD va financer la dernière section du lien de fibre optique entre l’Algérie et le Nigeria

mardi 29 mars 2016

Le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) a donné son accord de principe pour financer l’achèvement de la fibre optique entre l’Algérie et le Nigeria. C’est Imane Houda Feraoun (photo) la ministre algérienne de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, qui a révélé cette information, le 28 mars 2016, lors d’un entretien accordé à Algérie Presse Service (APS).

Initié en 2010, dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), le réseau de fibre optique entre l’Algérie et le Nigeria, long de plus de 4000 Km, n’est pas encore achevé à cause d’un problème financier. Le Niger et le Tchad avaient demandé à leurs partenaires algérien et nigérian, qui ont déjà réalisé leur partie du réseau de fibre optique, de suspendre la réalisation de tout le projet à cause de leur manque de moyens financiers pour engager leurs parties des travaux. Actuellement, c’est justement le tronçon qui relie le Niger au Tchad, pas encore réalisé, qui bloque l’achèvement du projet de liaison par fibre optique Alger-Abuja.

L’accord de financement de la BAD est un coup de pouce salutaire pour la finalisation de l’infrastructure de haut débit, pensée pour apporter l’accès à Internet aux pays d’Afrique sans côtes maritimes, donc dans l’incapacité de tirer leurs propres câbles sous-marins de fibre optique. Imane Houda Feraoun indique que cet accord de la BAD a été obtenu après de longues concertations. Engagé sous l’ère de Moussa Benhamadi, l’ancien ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication, la réalisation du projet a coûté, à l’Algérie, près de 45 millions de dollars.

(Source : Agence Ecofin, 29 mars 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)