twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La BAD injècte 10 millions $ dans le fonds TIDE I pour booster la croissance suscitée par les TIC en Afrique

vendredi 18 novembre 2016

La Banque Africaine de Développement (BAD) a annoncé, dans un communiqué publié le 16 novembre 2016 sur son site web, l’approbation par son Conseil d’administration d’un investissement de 10 millions de dollars US dans le fonds pour la technologie et l’innovation dans les pays en développement (TIDE) I. Ce geste est un coup de pouce de l’institution financière africaine pour stimuler la croissance portée par les TIC en Afrique.

D’une taille cible de 100 millions de dollars, le TIDE I est un fonds international de capital-risque axé exclusivement sur les services et l’innovation technologiques pour l’Afrique subsaharienne.

Basé à l’île Maurice, il a une durée de vie de 10 ans avec une période d’investissement de 5 ans. Il « investira dans des sociétés qui tirent parti des nouvelles technologies pour abaisser considérablement le coût des services allant de l’agroalimentaire aux services financiers, à l’énergie, à l’éducation et aux soins de santé, élargissant l’accès à ces services aux ménages et aux entreprises », indique le communiqué de la BAD. La banque ajoute que le fonds investira initialement au Nigeria, au Kenya et au Ghana, puis en Éthiopie, au Rwanda et en Zambie.

Selon la BAD, le TIDE I est un outil qui soutiendra le développement d’un écosystème facilitant la croissance de nouvelles technologies et de nouvelles entreprises utilisant des technologies qui réduisent le coût des services de base tels que la santé et l’éducation pour les personnes à faibles revenus. L’investissement de 10 millions $ consenti par la BAD cadre avec sa stratégie pour la période 2013-2022 dont l’essence est l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 18 novembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)