twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’utilisation de "BlackBerry" ne présente aucun risque, selon un expert

mardi 26 juin 2007

L’utilisation de BlackBerry ne présente aucun risque pour les usagers, a déclaré, mardi, le directeur des offres professionnelles de SENTEL, Karim Djibo, soulignant que "toutes les communications sont cryptées".

"L’utilisation de BlackBerry ne présente aucun risque. Toutes les communications sont cryptées du début à la fin", a notamment déclaré Karim Djibo au cours du point de presse de lancement du produit au Sénégal.

Cette technologie commercialisée par Tigo au Sénégal est une solution de messagerie électronique et de téléphonie pour les personnes mobiles.

BlackBerry "a toutes les fonctionnalités d’un téléphone mobile standard", a précisé Karim Djibo.

La technologie mise au point par une firme canadienne compte déjà 8 millions d’utilisateurs dans le monde.

L’ambassadeur du Canada Louise Marchand, qui a pris part à la rencontre, s’est réjoui que "le Sénégal soit le premier pays d’Afrique de l’Ouest francophone à se doter de cette technologie dernier cri".

Pour des raisons de sécurité et de secret des communications de son gouvernement, l’État français avait récemment décidé de se passer de téléphones Blackberry.

La décision était motivée par l’avertissement du Secrétariat général de la défense nationale (SGDN), expliquant que les messages échangés sur Blackberry transitent par des serveurs étrangers, aux États-Unis et en Angleterre, et qu’ils pouvaient y être interceptés.

L’entreprise canadienne Research in motion (RIM) qui a développé cette technologie était obligée de rassurer sur la sécurisation des réseaux de courriers électroniques de son engin.

RIM indiquait qu’il fallait des milliards d’années à un tiers pour décrypter les messages échangés entre des appareils Blackberry.

(Source : APS, 26 juin 200-)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)